Tronics : légère baisse du chiffre d'affaires annuel

Tronics : légère baisse du chiffre d'affaires annuel©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 29 avril 2020 à 18h20

Tronics a vu son chiffre d'affaires annuel 2019-2020 atteindre 6,2 ME, soit une baisse de 6% par rapport à l'exercice précédent (du 1er avril 2018 au 31 mars 2019). Les revenus liés aux activités manufacturing s'élèvent à 4,2 ME, en augmentation de 14% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Ce développement est en phase avec la stratégie d'accroissement constant des activités de production, qui comptent désormais pour 68% du revenu global de Tronics. Cette dynamique a été soutenue par la demande croissante pour les capteurs inertiels MEMS haute performance de Tronics ainsi que sur les BioMEMS, ces derniers étant fabriqués dans la filiale américaine du Groupe.

Les activités engineering, dédiées au développement et à l'industrialisation des futurs produits MEMS sur mesure, s'élèvent à 2 ME contre 2,9 ME sur l'année fiscale 2019. Le chiffre d'affaires de la filiale américaine est en hausse, atteignant 0,9 M$ contre 0,6 M$ sur l'exercice précédent, confirmant ainsi la reprise progressive de l'unité de production à Dallas. La filiale américaine représente désormais 13% du chiffre d'affaires total du groupe.

Le fabricant de produits MEMS sur-mesure et des capteurs inertiels prévient qu'il dégagera des pertes significatives sur la période s'achevant au 31 mars 2020, compte tenu des investissements continus dans le développement de nouveaux produits et des dépenses visant à soutenir les deux unités de production, selon la stratégie définie.

Le site de Crolles a fermé pendant 14 jours afin de réorganiser ses activités et assurer un minimum de contacts entre les collaborateurs sur site. L'impact sur le résultat de mars 2020 est estimé à environ 0,3 ME de pertes supplémentaires. L'activité à Crolles a redémarré le 2 avril 2020 à un rythme plus lent compte tenu de l'augmentation des mesures de protection sanitaire sur place afin de protéger les salariés. Les coûts fixes seront adaptés en conséquence, notamment à travers l'utilisation du chômage partiel. Les impacts pour le prochain exercice 2021 sont toujours en cours d'évaluation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.