Trump fait de gros dégâts, taclant la Chine sur le commerce

Trump fait de gros dégâts, taclant la Chine sur le commerce©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 juillet 2019 à 14h06

Donald Trump est inépuisable. Le président américain vient de tacler ouvertement la Chine alors même que reprennent aujourd'hui et demain les négociations commerciales. "La Chine se porte très mal, pire année en 27 - elle était supposée commencer à acheter nos produits agricoles maintenant - aucun signe qu'elle le fasse. C'est le problème avec la Chine, ils n'y arrivent tout simplement pas. Notre économie est devenue BEAUCOUP plus grande que l'Économie Chinoise durant les trois dernières années. Mon équipe est en train de négocier avec eux, mais ils changent toujours l'accord final à leur avantage. Ils devraient probablement attendre notre Élection pour voir si nous aurions l'un des Démocrates en carton comme Sleepy Joe. Ensuite, ils pourraient faire un GRAND accord, comme au cours des 30 dernières années, et continuer à arnaquer les États-Unis, de manière encore plus importante et mieux que jamais. Le problème avec leur attente, cependant, est que si & quand je gagnerai, l'accord qu'ils obtiendront sera beaucoup plus dur que ce que nous négocions en ce moment... ou bien il n'y aura aucun accord. Nous avons toutes les cartes, nos anciens dirigeants ne l'ont jamais compris!", lance Trump sur Twitter.

...to ripoff the USA, even bigger and better than ever before. The problem with them waiting, however, is that if & when I win, the deal that they get will be much tougher than what we are negotiating now...or no deal at all. We have all the cards, our past leaders never got it!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Les négociateurs américains et chinois se rencontreront cette semaine à Shanghai, après la trêve commerciale conclue en marge du G20 d'Osaka le mois dernier. Le marché n'attendait certes pas d'avancée majeure, Donald Trump ayant préparé le terrain dès vendredi devant la presse, depuis la Maison blanche, affirmant envisager que la Chine ne veuille pas signer d'accord commercial avant les élections (de 2020), pour pouvoir éventuellement négocier avec un autre président américain. Les tweets du jour sont toutefois encore plus tranchés, et ne laissent espérer aucun accord à court terme, ce qui explique le recul supplémentaire des bourses mondiales depuis quelques instants.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le représentant au commerce Robert Lighthizer, auront quoi qu'il en soit l'occasion de rencontrer le vice-Premier ministre chinois Liu He deux jours durant à Shanghai, ce mardi et demain mercredi. On leur souhaite bon courage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.