Trump pourrait lever sa menace de taxer la totalité des importations provenant de Chine

Trump pourrait lever sa menace de taxer la totalité des importations provenant de Chine
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping à Pékin.

Boursier.com, publié le mercredi 26 juin 2019 à 09h10

Les représentants respectifs des négociateurs américains et chinois se sont entretenus hier. Ainsi, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ainsi que le secrétaire US au Trésor Steven Mnuchin, ont discuté lors d'un entretien téléphonique avec le vice-Premier ministre chinois Liu He. Ils ont ainsi défini le cadre des échanges qui devraient avoir lieu en fin de semaine entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping à l'occasion du G20 d'Osaka. Le ministère chinois au Commerce a confirmé hier ces échanges au niveau intermédiaire.

L'objectif est évidemment d'apaiser le conflit commercial actuel entre les Etats-Unis et la Chine. Trump et Xi devraient se rencontrer le second jour du sommet du G20, samedi. Les échanges d'hier auraient permis aux représentants respectifs de Washington et de Pékin de repréciser leurs opinions en accord avec les instructions des dirigeants. D'après l'agence chinoise officielle Xinhua, l'appel aurait eu lieu à la demande des USA.

Trump perçoit apparemment la rencontre comme une reprise de contact. Il entend ainsi mieux évaluer la position de la Chine. L'agence Bloomberg croit savoir que le président américain pourrait consentir un effort en suspendant sa menace pesant sur les 300 milliards de dollars de produits chinois restants importés aux Etats-Unis, qui n'ont pas encore fait l'objet de taxes supplémentaires dans le cadre de la guerre des 'tarifs douaniers'. L'agence fait aussi état d'échanges productifs au niveau inférieur entre Liu He et Lighthizer. Après la rupture des négociations le mois dernier, il ne semble toutefois pas y avoir grand chose d'autre à attendre du rendez-vous de fin de semaine que quelques commentaires rassurants de Trump et Xi sur la perspective d'un potentiel accord.

Jerome Powell, le président de la Fed, a affirmé pour sa part hier lors d'un colloque à New York - portant sur les challenges auxquels est confrontée l'économie américaine et sur les politiques de la Fed - que la Banque s'interrogeait à propos de la pertinence d'une baisse de taux dans ce contexte d'affrontement commercial et face aux autres facteurs d'incertitude. Powell a aussi répondu à Trump sans le nommer en insistant sur l'indépendance de la Fed, alors que le président américain ne cesse de faire pression pour obtenir une baisse de taux. James Bullard, président de la Fed de St. Louis, est allé dans le sens de Powell en estimant injustifiée une baisse de taux de 50 points de base en juillet...

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse de taux d'un quart de point le 31 juillet à l'issue de la prochaine réunion monétaire se situe à 73,9% (taux ramenés entre 2 et 2,25%), contre 26,1% pour la probabilité d'une baisse d'un demi-point. Au 11 décembre, à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année 2019, la probabilité est de 40,1% que les taux évoluent entre 1,50 et 1,75%, ce qui représenterait une baisse de trois quarts de point par rapport au niveau actuel. La probabilité de taux logés entre 1,75 et 2% à cette même date est de 29,5%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.