Trump prêt à taxer lourdement toutes les importations d'acier aux Etats-Unis ?

Trump prêt à taxer lourdement toutes les importations d'acier aux Etats-Unis ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 mars 2018 à 06h35

Donald Trump pourrait annoncer dès aujourd'hui les mesures antidumping qu'il a décidé d'appliquer aux importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis. Selon une source bien informée, l'agence Bloomberg révèle ce matin que le président américain aurait opté pour l'option généraliste parmi les dispositifs qui lui avaient été proposés par le Département du Commerce. Précisément, une surtaxe de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium pourrait être appliquée à toutes les importations. Si cette solution est retenue, il ne s'agirait pas vraiment d'une mesure antidumping, mais plutôt d'un bouclier protectionniste, puisqu'il frapperait indifféremment les pays qui cassent les prix et ceux dont la production est écoulée dans des conditions normales. Les informations obtenues par l'agence financière laissent toutefois penser que certains pays pourraient obtenir des exemptions. Quid par exemple du Canada, plus gros exportateur d'acier vers les États-Unis, mais aussi des pays d'Europe de l'ouest ?

Trois scénarios

Les importations à bas prix sont un casse-tête pour les industries lourdes occidentales. En Europe, Bruxelles dispose d'un vaste arsenal constitué de plusieurs dizaines de surtaxes sur des produits identifiés et par pays, mais pas d'une taxe générale sur les importations. Le Département américain du commerce a proposé il y a dix jours plusieurs scénarios pour limiter la concurrence étrangère et favoriser la production domestique, dans un pays qui est le plus gros importateur mondial d'acier, avec des importations quatre fois supérieures à ses exportations. Le Secrétaire d'Etat au commerce Wilbur Ross avait proposé trois hypothèses. Soit taxer à 24% la totalité des importations d'acier. Soit appliquer au moins 53% de surtaxes à douze pays (Brésil, Chine, Costa Rica, Égypte, Inde, Malaisie, Corée du Sud, Russie, Afrique du Sud, Thaïlande, Turquie et Vietnam) avec un quota par produits aux autres pays. Soit enfin de déterminer un quota pour tous les produits correspondant à 63% des exports de chaque pays vers les Etats-Unis en 2017. L'objectif affiché des autorités est de faire remonter le taux d'utilisation des capacités installées aux Etats-Unis de 73 à 80% environ, qui constitue le taux minimum pour garantir la viabilité à long terme du secteur.

En Europe, l'Union européenne dispose d'un arsenal de 53 mesures antidumping, dont 27 visent des produits en provenance de Chine. L'impact des mesures américaines sur les producteurs européens dépendra évidemment de la formule choisie. Les analystes étaient jusque-là partagés sur les conséquences. Un acteur comme ArcelorMittal produit à la fois en Europe mais aussi aux Etats-Unis, où il dispose de 27 sites qui emploient plus de 18.000 salariés, dans la sidérurgie lourde, la transformation et les mines.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Trump prêt à taxer lourdement toutes les importations d'acier aux Etats-Unis ?
  • avatar
    FRANCEUSEES -

    il a bien raison les US d'abord

  • avatar
    icimaintenant -

    Faisons pareil !