Ubisoft : des records sur l'exercice 2020-21, mais...

Ubisoft : des records sur l'exercice 2020-21, mais...
Affichage Ubisoft pour l'ouverture du salon E3 de Los Angeles.

Boursier.com, publié le mardi 11 mai 2021 à 17h44

Ubisoft publie pour son exercice 2020-2021 des résultats marqués par un net bookings et un résultat opérationnel non-IFRS records. Le groupe évoque par ailleurs une augmentation de la valeur du portefeuille et des actifs technologiques. La part du back-catalogue dépasse nettement 50% du net bookings pour la 3ème année consécutive. Les objectifs 2021-22 reflétent "les initiatives de croissance".

Ubisoft publie pour son exercice 2020-2021 des résultats marqués par un net bookings et un résultat opérationnel non-IFRS records. Le groupe évoque par ailleurs une augmentation de la valeur du portefeuille et des actifs technologiques. La part du back-catalogue dépasse nettement 50% du net bookings pour la 3ème année consécutive. Les objectifs 2021-22 reflétent "les initiatives de croissance".

Le chiffre d'affaires IFRS15 du quatrième trimestre 2020-21 s'élève à 501,8 ME, en hausse de 4,3% (8,7% à taux de change constants), par rapport aux 481,1 ME réalisés au quatrième trimestre 2019-20. Le chiffre d'affaires IFRS15 2020-21 s'élève à 2 223,8 ME, en hausse de 39,4% (42,7% à taux de change constants). Le net bookings du quatrième trimestre 2020-21 s'élève à 484,9 ME, en hausse de 16,2% (21,1% à taux de change constants) par rapport aux 417,4 ME réalisés au quatrième trimestre 2019-20, mais inférieur au consensus Bloomberg qui tablait sur 524 ME. Le net bookings 2020-21 s'élève à 2 240,6 ME, en hausse de 46,1% (49,5% à taux de change constants), en ligne avec l'objectif compris entre 2.220 et 2.280 ME, mais inférieur à un consensus Bloomberg de 2,28 MdsE.

Le résultat opérationnel non-IFRS s'élève à 473,3 ME contre 34,2 ME réalisés en 2019-20, en ligne avec l'objectif compris entre 450 et 500 ME. Le résultat net non-IFRS part du Groupe s'élève à 313,5 ME, soit un résultat par action (dilué) non-IFRS de 2,48 euros. Sur l'exercice 2019-20, ils s'étaient respectivement élevés à (10,2) ME et (0,09) euro. Le résultat net IFRS part du Groupe ressort à 103,1 ME, soit un résultat par action (dilué) IFRS de 0,85 euro.

La génération de trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS s'élève à 169,0 ME. Au 31 mars 2021, les fonds propres s'élèvent à 1.656 ME et la situation financière nette non-IFRS s'établit à 79 ME. L'endettement net IFRS s'élève à 227 ME, dont 306 ME liés au retraitement comptable IFRS16.

Le net bookings du premier trimestre 2021-22 est attendu aux alentours de 320 ME. Pour l'exercice 2021-22, la société vise une croissance à un chiffre du net bookings et un résultat opérationnel non-IFRS compris entre 420 et 500 ME. La croissance du net bookings sera tirée à la fois par le back-catalogue et les nouvelles sorties. Le back-catalogue "sera stimulé par sa robuste dynamique sous-jacente, par un line-up de sorties nettement plus soutenu en 2020-21 qu'en 2019-20 et par des plans post-launch plus importants, plus que compensant la base de comparaison élevée de 2020-21 résultant de l'impact du confinement sur l'engagement global". Ubisoft prévoit également de sortir un line-up "solide et diversifié", comprenant des titres premium et F2P. L'année verra notamment la sortie de Far Cry 6, Rainbow Six Quarantine, Riders Republic, The Division Heartland et Roller Champions. Skull and Bones sortira désormais sur l'exercice fiscal 2022-23.

Ubisoft a continué à faire évoluer son organisation au cours des 18 derniers mois afin de s'adapter aux évolutions constantes de l'industrie et de s'assurer que sa culture est plus forte que jamais. Certains des changements profonds comprennent notamment le renforcement de l'expertise et du savoir-faire de son département éditorial afin de continuer de garantir un niveau de qualité élevé, une forte marketabilité et différenciation entre ses jeux, ainsi que la refonte des processus, de l'organisation RH et de la politique de rémunération pour garantir une responsabilisation accrue. Le groupe fait état de la nomination d'un nouveau Chief People Officer et la cooptation d'un nouveau membre indépendant du conseil d'administration, qui apportent des expériences reconnues dans la conduite du changement au sein de grandes entreprises, ainsi que de la nomination de nouveaux responsables Diversité & Inclusion et de la Workplace Culture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.