Ubisoft lance un énorme avertissement !

Ubisoft lance un énorme avertissement !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 octobre 2019 à 17h51

Ubisoft annonce ce soir une mise à jour de ses objectifs financiers et de son calendrier de jeux pour l'exercice 2019-2020. Le groupe communique par ailleurs ses premiers objectifs pour l'exercice 2020-2021. Ubisoft révise à la baisse ses objectifs pour l'exercice 2019-20 et s'attend désormais à un net bookings d'environ 1,45 MdE et un résultat opérationnel non-IFRS compris entre 20 et 50 ME (comparés à un net bookings d'environ 2,185 MdsE et un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 480 ME communiqués précédemment).

Ces ajustements sont la conséquence de la forte révision à la baisse des revenus attendus de 'Ghost Recon Breakpoint', et dans une moindre mesure de ceux de 'The Division 2'. La décision d'accroître la durée de développement de 'Gods & Monsters', 'Rainbow Six Quarantine' et 'Watch_Dogs Legion' a également pesé. Ces jeux "sortiront désormais sur l'exercice 2020-2021".

En raison des lancements de 'Gods & Monsters', 'Rainbow Six Quarantine' et 'Watch_Dogs Legion' sur 2020-2021, la société prévoit en revanche un calendrier de sorties très fourni avec 5 jeux AAA sur l'exercice considéré. En conséquence, Ubisoft attend un net bookings d'environ 2,6 MdsE et un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 600 ME sur 2020-2021.

Yves Guillemot, PDG du groupe, a déclaré : "Notre exécution sur ces dernières années nous a permis de lancer de nombreux titres de très grande qualité, de construire un portefeuille de franchises diversifiées et de réussir notre transformation digitale. Nous avons fortement progressé sur PC, en Asie et dans l'esports et avons développé notre plateforme Uplay. Nous pouvons nous appuyer sur un back catalogue très robuste, à nouveau supérieur à nos attentes au deuxième trimestre, avec notamment les remarquables dynamiques de Rainbow Six Siege et d'Assassin's Creed Odyssey. Cependant, nous n'avons pas su capitaliser sur le potentiel de nos deux derniers lancements AAA. Concernant Ghost Recon Breakpoint, alors que de l'E3 à la Gamescom en passant par les previews et nos derniers playtests internes la qualité du jeu semblait se confirmer, la réception critique et les ventes sur les premières semaines ont été très décevantes. Comme nous l'avons fait à maintes reprises par le passé, nous allons soutenir le jeu et rester à l'écoute de la communauté pour y apporter les améliorations nécessaires".

A ce stade, le management a identifié trois éléments principaux pour expliquer cette contre-performance. Tout d'abord, "il est plus difficile de créer de l'intérêt pour des suites de jeux Live multijoueurs, quand les précédentes itérations ont bénéficié d'une expérience optimisée sur plusieurs années". En conséquence, "il est nécessaire que les suites de jeux Live soient plus espacées dans le temps". Par ailleurs, Ubisoft estime que sa stratégie d'introduire des innovations dans le gameplay des jeux a eu un impact très positif sur ses marques. "Pour convaincre les joueurs, ces innovations doivent être parfaitement implémentées afin d'offrir une expérience optimale", indique le groupe, qui juge que "ce n'est pas encore suffisamment le cas sur Ghost Recon Breakpoint". "Si le changement de formule a été très apprécié par certains joueurs avec un temps de jeu moyen par jour et par joueur de plus de 3h, il a également été fortement rejeté par une partie importante de la communauté", déplore le groupe. Enfin, Ghost Recon Breakpoint "n'est pas venu avec suffisamment d'éléments de différenciation, et cela a nui à la mise en valeur de ses qualités intrinsèques".

"Nous nous attaquons à ces problèmes de front. Nous avons déjà commencé à mettre en place des changements significatifs dans nos processus de production et nous sommes confiants dans notre capacité à réussir ces évolutions, comme nous l'avons fait avec succès à plusieurs reprises par le passé", ajoute Yves Guillemot.

Ainsi, le groupe a pris la décision de décaler Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et Watch_Dogs Legion sur l'exercice suivant "afin de donner plus de temps de développement aux équipes". "Ces jeux ont une identité forte et un potentiel élevé. Nous souhaitons néanmoins nous assurer que les innovations que nous apportons seront parfaitement implémentées pour une expérience optimale. Cela a un impact très significatif sur les résultats financiers de l'exercice en cours et va à l'encontre de nos succès récents dans la construction d'un modèle de développement plus stable. Pour autant, cette décision est en adéquation avec notre stratégie de maximiser la valeur future de nos marques et de renforcer les bénéfices long termes pour nos employés, nos joueurs et nos actionnaires. Nous en attendons un impact positif sur notre performance financière dès l'exercice 2020-21", insiste le dirigeant, qui pense que son groupe est toujours "idéalement positionné pour bénéficier de la forte expansion de l'industrie, en évolution constante". "Nous investissons pour développer nos franchises et le PRI, pour saisir le potentiel du segment mobile, pour accélérer en Asie et sur l'esports et pour tirer profit de la détention de nos marques dans le contexte de l'arrivée du streaming et de la multiplication des plateformes. Ces opportunités sont autant de moteurs puissants de la future croissance de nos revenus et de notre rentabilité sur les prochaines années", conclut Yves Guillemot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.