Ubisoft sanctionné malgré un trimestre record

Ubisoft sanctionné malgré un trimestre record©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 février 2021 à 09h13

Ubisoft trébuche de près de 7% à 78 euros à l'ouverture du marché parisien, sanctionné malgré un troisième trimestre record avec plus d'un milliard de net bookings. L'éditeur de jeux vidéo a en effet resserré vers le bas ses objectifs 2020-2021 et sa très belle performance était largement anticipée par le marché. Si la pandémie de coronavirus a permis de stimuler la demande auprès de joueurs contraints de rester chez eux, elle a également retardé le développement de nouveaux jeux vidéo, et conduit Ubisoft, face aux difficultés du télétravail en octobre dernier, à décaler les sorties de Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine sur l'exercice 2021-2022.

Ubisoft trébuche de près de 7% à 78 euros à l'ouverture du marché parisien, sanctionné malgré un troisième trimestre record avec plus d'un milliard de net bookings. L'éditeur de jeux vidéo a en effet resserré vers le bas ses objectifs 2020-2021 et sa très belle performance était largement anticipée par le marché. Si la pandémie de coronavirus a permis de stimuler la demande auprès de joueurs contraints de rester chez eux, elle a également retardé le développement de nouveaux jeux vidéo, et conduit Ubisoft, face aux difficultés du télétravail en octobre dernier, à décaler les sorties de Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine sur l'exercice 2021-2022.

Afin de refléter la très bonne performance du troisième trimestre ainsi que les mises à jour récemment annoncées du calendrier de lancement de certains jeux et contenus additionnels, le management vise désormais un net bookings entre 2,22 et 2,28 MdsE contre 2,2-2,35 MdsE précédemment et un résultat opérationnel non-IFRS entre 450 et 500 ME, soit le milieu de la fourchette visée auparavant (entre 420 et 520 ME), nettement en deçà du consensus de 496 ME.

Pour l'année à venir, le groupe se contente d'indiquer à ce stade une nouvelle croissance de ses revenus avec des messages qui incitent clairement à la prudence quant au niveau de rentabilité, explique Midcap Partners. 2021-2022 pourrait donc confirmer son statut d'année de transition. Dans cette optique, le courtier maintient son avis 'neutre' et son objectif de 75 euros.

Pour Invest Securities, le principal élément marquant de cette publication plutôt décevante est le resserrement des guidances en raison du décalage de plusieurs jeux (déjà annoncé) et d'une concurrence accrue sur Rainbow 6. Par conséquent, la croissance attendue pour 2021/2022 (+10%) devient plus exigeante, et la croissance toujours soutenue de la R&D en 2021/2022 combinée aux décalages des lancements pointent vers des coûts de R&D par jeu supérieurs à ses attentes. Ces éléments font peser un risque accru sur la génération de cash. Enfin, les ventes record du T3 expliquées par 3 lancements de jeux AAA et le contexte sanitaire étaient déjà anticipées par le marché... Le broker reste ainsi à 'vendre' avec une cible ajustée de 72 à 69 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.