Ubisoft : un ton plus bas

Ubisoft : un ton plus bas©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 10h31

Le reflux de la spéculation se poursuit autour d'Ubisoft. Après deux séances dans le rouge, le titre recule encore de 1,1% à 65,62 euros ce vendredi, pénalisé par la déclaration d'intention de Vivendi. Le groupe de médias, qui détient officiellement 26,63% du capital de l'éditeur de jeux vidéo, joue l'apaisement avec la famille Guillemot en indiquant qu'il n'a pas l'intention de lancer d'OPA sur Ubisoft dans les six prochains mois, tout en jugeant toujours le secteur stratégique. En conséquence, il n'a pas l'intention de franchir le seuil de 30% par l'effet du doublement de ses droits de vote au 23 novembre. Prenant acte de l'opposition manifestée par la direction d'Ubisoft, Vivendi n'a pas non plus l'intention de demander de représentant au conseil d'administration. Pour Natixis, la perspective d'une OPA de Vivendi sur Ubisoft paraît toujours peu probable, même au-delà de six mois, compte tenu de la valorisation actuelle de l'éditeur (capitalisation de 7,55 MdsE).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU