Ubisoft : une semaine compliquée

Ubisoft : une semaine compliquée©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 février 2021 à 16h27

Semaine difficile pour Ubisoft avec un titre qui trébuche de 10,5% sur cinq séances, à 75,8 euros ce vendredi. Un repli qui pousse la valeur en territoire négatif depuis le premier janvier avec une baisse d'environ 3,5%. L'éditeur de jeux vidéo a été sanctionné malgré un troisième trimestre record avec plus d'un milliard de net bookings. Le groupe a en effet resserré vers le bas ses objectifs 2020-2021 et sa très belle performance était largement anticipée par le marché. Si la pandémie de coronavirus a permis de stimuler la demande auprès de joueurs contraints de rester chez eux, elle a également retardé le développement de nouveaux jeux vidéo, et conduit Ubisoft, face aux difficultés du télétravail en octobre dernier, à décaler les sorties de Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine sur l'exercice 2021-2022.

Semaine difficile pour Ubisoft avec un titre qui trébuche de 10,5% sur cinq séances, à 75,8 euros ce vendredi. Un repli qui pousse la valeur en territoire négatif depuis le premier janvier avec une baisse d'environ 3,5%. L'éditeur de jeux vidéo a été sanctionné malgré un troisième trimestre record avec plus d'un milliard de net bookings. Le groupe a en effet resserré vers le bas ses objectifs 2020-2021 et sa très belle performance était largement anticipée par le marché. Si la pandémie de coronavirus a permis de stimuler la demande auprès de joueurs contraints de rester chez eux, elle a également retardé le développement de nouveaux jeux vidéo, et conduit Ubisoft, face aux difficultés du télétravail en octobre dernier, à décaler les sorties de Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine sur l'exercice 2021-2022.

Pour l'année à venir, le groupe se contente d'indiquer à ce stade une nouvelle croissance de ses revenus avec des messages qui incitent clairement à la prudence quant au niveau de rentabilité, expliquait dernièrement Midcap Partners. 2021-2022 pourrait donc confirmer son statut d'année de transition... Dans cette optique, le courtier a maintenu son avis 'neutre' et son objectif de 75 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.