UFF : stabilité du bénéfice net au 1er semestre 2018

UFF : stabilité du bénéfice net au 1er semestre 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 juillet 2018 à 08h14

Le Conseil d'administration d'Union Financière de France Banque (UFFB) qui s'est tenu le 26 juillet 2018 a arrêté les comptes du 1er semestre 2018.

À l'occasion de cette publication, Julien Brami, Directeur Général de l'UFF, a déclaré : "Une fois encore, l'UFF a su démontrer la solidité de son modèle en dégageant un résultat net stable dans un contexte de marché pourtant agité par les évolutions fiscales et le retour de la volatilité.
Ce semestre a également été marqué par la décision stratégique de céder notre participation minoritaire dans la société Primonial Real Estate Investment Management (PREIM), ce qui nous apportera une plus-value significative dans nos comptes du second semestre. Plus que jamais, nous restons focalisés sur la mise en oeuvre de nos projets pour continuer à développer l'UFF dans les années à venir".

Les changements introduits par la loi de finances 2018 se sont traduits par l'arrêt des produits de défiscalisation ISF (secteur valeurs mobilières) et par une baisse d'intérêt d'une partie de la clientèle pour l'immobilier direct à la suite de la mise en place de l'IFI. En parallèle, le marché des SCPI, en croissance spectaculaire en 2017, a corrigé cette tendance dès le quatrième trimestre 2017. Dans ce contexte, l'activité immobilière s'est maintenue à un niveau satisfaisant bien qu'en deçà des records de l'année dernière. L'assurance vie, peu touchée par les changements fiscaux, est restée bien orientée.

L'activité commerciale ressort ainsi à 776 ME, en baisse de -9%.

L'activité du réseau salarié (-9%) évolue de manière contrastée selon les secteurs. Ainsi, l'assurance vie affiche-t-elle une progression de 7% et se distingue par un taux d'unités de compte toujours très élevé à 70% alors que les autres secteurs sont en repli : SCPI (-25%), immobilier direct (-16%), valeurs mobilières (-49%) et entreprise (-10%).
La baisse d'activité des réseaux d'indépendants et partenaires (-11%) est liée pour partie à la fin d'un partenariat sur l'immobilier intervenue au 2ème semestre 2017. Hors cet effet, les réseaux d'indépendants affichent une baisse de -6% liée au recul des valeurs mobilières et de l'immobilier direct alors que le secteur de l'assurance reste dynamique (+11%).

La collecte nette atteint 70 ME (7 ME au 1er semestre 2017) grâce à une baisse significative des volumes de rachat (-15%), conjuguée à la diminution des remboursements de fonds à terme (-16 ME contre -29 ME à fin juin 2017).

Les actifs administrés en fin de période s'élèvent à 11,9 MdsE et sont stables par rapport au 1er semestre 2017 malgré des variations de cours fortement négatives (-248 ME) à comparer à un effet prix très favorable au 1er semestre 2017 (+329 ME).

Le Produit Net Bancaire ressort à 105,3 ME (-2%). La baisse de l'activité sur les valeurs mobilières, l'immobilier direct et les SCPI, en partie compensée par la progression de l'assurance vie, se répercute à hauteur de -7% sur les commissions de placement. Les commissions sur en-cours sont en hausse de 3%, en lien avec la hausse des actifs moyens gérés (+3%).

Le résultat d'exploitation, à 14,2 ME, s'inscrit en baisse (-11%). Les charges reculent de -1% du fait de la baisse de la rémunération commerciale consécutive à la diminution du niveau d'activité constatée sur le semestre. A noter que l'UFFB a comptabilisé pour 3 ME de charges à caractère exceptionnel liées aux changements d'organisation mis en oeuvre au cours du 1er semestre 2018.

Le bénéfice net de 12,8 ME ressort quasiment stable (-2%). Le coût du risque est négligeable sur la période et la quote-part de résultat de la société Primonial Reim, détenue à 30%, contribue pour 3,7 ME, en forte progression par rapport au 1er semestre 2017 (2,8 ME).

La structure bilancielle consolidée est saine, avec une trésorerie (placements et liquidité) de 115 ME (contre 139 ME au 31/12/2017) gérée avec prudence dont 88% des placements investis en actifs à risque modéré. Par ailleurs, les dettes et les créances d'exploitation sont exclusivement à court terme.

Les capitaux propres consolidés, avant distribution, s'élèvent à 99 ME contre 107 ME au 31 décembre 2017.

Ces éléments traduisent la solidité financière de l'UFF, satisfaisant ainsi largement les exigences réglementaires avec un ratio de solvabilité CRD IV Bâle 3 supérieur à 13,5% et un ratio de liquidité à un mois (LCR) de 981%.

Fort de cette structure financière solide, le Conseil d'administration a décidé le versement d'un acompte sur dividende de 0,70 euro par action (identique à l'acompte versé en 2017). Il sera versé le 1er novembre 2018. Cette distribution confirme la volonté d'UFF Banque de s'inscrire dans une politique durable de taux de retour aux actionnaires tout en maintenant une structure financière saine.

Perspectives

L'Union Financière de France Banque (UFFB) a lancé la revue à mi-parcours de son plan stratégique à l'horizon 2020. Cette revue a d'ores et déjà débouché sur :

La cession de la participation minoritaire de 30,3% dans la société Primonial Real Estate Investment Management (PREIM), finalisée postérieurement à l'arrêté des comptes au 30 juin. Cette cession se traduira par une plus-value nette d'impôt sur les sociétés de 86,96 ME comptabilisée en " gains nets sur autres actifs" au second semestre de l'exercice 2018.

La confirmation des grands chantiers de renforcement de l'activité "coeur" au travers du développement de la base client, de la poursuite de la digitalisation des processus et du renouvellement constant de l'offre produits et services parmi lesquels les nouvelles activités bancaires qui devraient voir le jour d'ici la fin de l'année.

Les procédures d'examen limité d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées par les commissaires aux comptes. Le rapport financier semestriel sera déposé auprès de l'AMF et mis à la disposition du public sur le site Internet de la société dans les délais réglementaires.

En raison de l'intégration opérationnelle des activités du Groupe, les comptes individuels de la société sont difficilement interprétables isolément. Le résultat net social du 1er semestre 2018 de l'Union Financière de France Banque s'élève à 20 ME.

Le Groupe Aviva France, société mère de l'Union Financière de France Banque, est considéré comme "partie liée". Les relations opérationnelles entre les sociétés du Groupe de l'Union Financière de France Banque et le Groupe Aviva France concernent l'activité d'assurance vie, la gestion financière de certains OPCVM, des opérations de placement et des prestations informatiques.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU