Un 1er trimestre record pour Esker

Un 1er trimestre record pour Esker©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 avril 2019 à 18h13

Esker, spécialiste des solutions de dématérialisation des documents en mode Cloud, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 24,1 ME sur le premier trimestre 2019, en croissance de 14% à taux de change constants (18% en publié) par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. Esker réalise, une nouvelle fois, le meilleur trimestre de son histoire.

L'écart entre la croissance à taux de change constants et la croissance publiée s'explique essentiellement par la forte amélioration du dollar américain par rapport à l'euro. Le rapport moyen euro/dollar s'est établi à 1,14 sur le 1er trimestre 2019 alors qu'il était de 1,23 sur le même trimestre l'année dernière.

L'activité a été très dynamique et portée par la croissance continue des activités Cloud. Les revenus des solutions de dématérialisation en mode SaaS progressent de 17% sur ce trimestre, pour représenter 89% de l'activité du Groupe. La performance des solutions Cloud reflète la mise en production des nombreux contrats signés au cours des trimestres précédents, ainsi que le développement des activités sur le portefeuille clients existants.

Au 31 mars 2019, la trésorerie nette du groupe s'établissait à 17,9 ME (contre 17,ME au 31 décembre 2018)

Esker confirme attendre une croissance organique à deux chiffres pour l'ensemble de l'année 2019. La forte récurrence de l'activité, qui représente 80% du chiffre d'affaires sur le 1er trimestre, offre toujours une excellente visibilité. Par ailleurs, Esker a enregistré sur ce trimestre de nombreuses signatures importantes avec de nouveaux clients qui viendront nourrir la croissance du Groupe sur les trimestres à venir. La valeur cumulée de ces nouveaux contrats est en hausse de 79% par rapport au 1er trimestre 2018.

Si la parité reste inchangée, l'effet positif du dollar américain devrait se matérialiser à nouveau sur le 2ème trimestre pour s'atténuer ensuite sur la seconde partie de l'année 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.