Un nouveau duo pour SES, au plus bas depuis 2008

Un nouveau duo pour SES, au plus bas depuis 2008©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 février 2018 à 14h13

Jadis courtisés par les gestions qui couraient après la haute prédicabilité de leurs résultats et leurs dividendes généreux, les opérateurs satellitaires ne sont plus que les ombres d'eux-mêmes en bourse, même si leurs coupons sont toujours aussi élevés. C'est particulièrement le cas pour SES, dont le titre est passé aujourd'hui sous les 12 euros, une première depuis 2008. Loin, très loin des 34,915 euros touchés en avril 2015. Les premiers accrocs sur les objectifs ont été durement sanctionnés en bourse : logique, au regard de la valorisation atteinte par le secteur et de sa réputation d'infaillibilité. Puis les interrogations ont commencé à poindre sur les budgets consacrés par les Etats à leurs communications, sur la capacité des rediffuseurs à se passer des services du secteur ou sur la multiplication de l'offre, conséquence d'un accès à l'espace facilité par l'arrivée de nouveaux acteurs.

Ce matin, SES a annoncé le remplacement de son directeur général et de son directeur financier par deux hommes issus de la promotion interne. Exit Karim Michel Sabbagh et Padraig McCarthy. Steve Collar, le directeur général de SES Networks, va prendre les rênes opérationnelles avec Andrew Browne, actuel directeur financier d'O3b, comme responsable des finances. Une période de recoupement est prévue pour assurer une transition plus fluide. Les bons connaisseurs du dossier n'ont pas été vraiment surpris, sentant que quelque chose couvait. Cela n'empêche pas le dossier de décrocher à nouveau aujourd'hui, car la passation de pouvoir ne fera pas disparaître d'un coup de baguette magique tous les défis actuels. Elle crée une période de relative incertitude dont le dossier se serait bien passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.