Un peu de retard pour le mariage entre Schneider et Aveva

Un peu de retard pour le mariage entre Schneider et Aveva
Jean-Pascal Tricoire Président du Directoire Schneider Electric

Boursier.com, publié le vendredi 15 décembre 2017 à 09h10

Le bouclage de l'opération entre Schneider et Aveva a pris un peu de retard, a fait savoir ce matin le groupe britannique, à cause de l'absence de réponse, à ce stade, du CFIUS, l'organisme américain chargé de se prononcer sur les investissements étrangers. Les deux sociétés ne s'attendent pas à être entravées par le CFIUS, mais sa décision risque de tomber au mieux en toute fin d'année 2017 et au pire mi-février 2018. Donc la finalisation de la transaction est repoussée à début 2018. Aveva précise par ailleurs que le fisc britannique a une lecture différente de la sienne du traitement comptable du retour à ses actionnaires. La société poursuit ses discussions sur ce sujet qui concerne surtout ses actionnaires britanniques.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU