Un très bon Scor

Un très bon Scor©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 février 2021 à 09h58

La Scor bondit de 2,3% à 27,8 euros en début de séance à Paris après avoir fait état d'une hausse de 15,9%, à taux de change constants, de ses primes de réassurance lors des renouvellements de janvier 2021, avec une hausse tarifaire moyenne de 7,8%. Le réassureur anticipe une poursuite de l'amélioration du marché lors des prochains renouvellements en 2021 et en 2022. Il se dit bien positionné pour en tirer pleinement parti, tant en assurance qu'en réassurance, grâce sa plateforme de souscription globale. Dans cet environnement de marché porteur, Scor confirme les hypothèses présentées lors de la Journée Investisseurs de septembre 2020, avec notamment une tendance à la baisse du ratio combiné, à 95% et en-deçà, pour l'exercice comptable 2021.

La Scor bondit de 2,3% à 27,8 euros en début de séance à Paris après avoir fait état d'une hausse de 15,9%, à taux de change constants, de ses primes de réassurance lors des renouvellements de janvier 2021, avec une hausse tarifaire moyenne de 7,8%. Le réassureur anticipe une poursuite de l'amélioration du marché lors des prochains renouvellements en 2021 et en 2022. Il se dit bien positionné pour en tirer pleinement parti, tant en assurance qu'en réassurance, grâce sa plateforme de souscription globale. Dans cet environnement de marché porteur, Scor confirme les hypothèses présentées lors de la Journée Investisseurs de septembre 2020, avec notamment une tendance à la baisse du ratio combiné, à 95% et en-deçà, pour l'exercice comptable 2021.

Bryan Garnier parle de renouvellements très solides et estime qu'il ne fait aucun doute que cette tendance actuelle très positive, tant au niveau des prix que des conditions générales, entraînera une amélioration significative et progressive de la rentabilité sous-jacente de l'entreprise. Cette session de renouvellement très favorable, l'une des plus satisfaisantes que le broker ait connue, le conduit à confirmer son conseil 'achat' sur un titre qui présente le plus fort potentiel de hausse au sein de sa couverture sectorielle. À court terme, cependant, un point d'interrogation majeur subsiste quant au dividende que l'entreprise sera autorisée à payer par le régulateur, précise BG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.