Unibail-Rodamco-Westfield : encore de la pression

Unibail-Rodamco-Westfield : encore de la pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 13h18

Unibail-Rodamco-Westfield recule de 1,5% ce jeudi à 69 euros, alors que le groupe a annoncé une forte baisse de 42,8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison de la fermeture de nombre de ses centres commerciaux à cause de la crise sanitaire, qui devrait continuer de peser sur ses activités. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté à 452,2 millions d'euros, contre un peu plus de 790 millions il y a un an.

Unibail-Rodamco-Westfield recule de 1,5% ce jeudi à 69 euros, alors que le groupe a annoncé une forte baisse de 42,8% de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison de la fermeture de nombre de ses centres commerciaux à cause de la crise sanitaire, qui devrait continuer de peser sur ses activités. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté à 452,2 millions d'euros, contre un peu plus de 790 millions il y a un an.

URW explique n'avoir connu au premier trimestre de cette année aucune journée d'activité sans restrictions d'accueil imposées par les autorités, contre 70 sur la même période de 2020.
Ses centres commerciaux ont ainsi été fermés en moyenne 42 jours au cours des trois premiers mois de l'année, contre 13 au premier trimestre 2020, et la fréquentation a chuté de 58% par rapport à 2019 en Europe et de 41% aux Etats-Unis.
Le groupe d'immobilier commercial ne fournit pas de prévisions pour 2021.

"La performance du groupe au cours du trimestre a été fortement impactée par la pandémie et nous anticipons le fait que 2021 restera très difficile avec des restrictions plus dures et plus longues impactant le groupe au-delà du premier trimestre", a expliqué le président du directoire, Jean-Paul Tritant, nommé en début d'année.
Unibail-Rodamco-Westfield précise qu'au 31 mars, 57% de ses centres étaient encore fermés au moins partiellement... Cette proportion est revenue à 51% actuellement.

Le groupe franco-néerlandais a annoncé par ailleurs la vente d'une participation de 45% dans un centre commercial à Vienne et la cession totale progressive, d'ici 2024, d'un autre centre à Bratislava. Ces deux opérations doivent lui permettre de réaliser 1,35 milliard d'euros de cessions sur un programme global de 4 milliards prévu en Europe. Parmi les derniers avis d'analystes, Invest Securities vise désormais un cours de 77 euros sur URW avec une recommandation à l'achat...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.