Unibail-Rodamco-Westfield : sous pression

Unibail-Rodamco-Westfield : sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 02 novembre 2020 à 14h01

Contre la tendance générale, Unibail-Rodamco-Westfield recule de 2,5% à 34 euros après avoir dévoilé des résultats en net repli sur neuf mois et indiqué que "les nouvelles restrictions mises en place en Europe pourraient affecter la reprise et les résultats du quatrième trimestre". De janvier à septembre, le numéro un mondial de l'immobilier commercial a enregistré un résultat net courant de 945 millions d'euros, en repli de 29,5%, pour des loyers nets en baisse de 17% à 1,53 MdE.
Compte tenu des nouvelles mesures restrictives en place et de leur impact sur les activités du groupe, URW prévoit actuellement que son AREPS 2020 se situera entre 7,20 et 7,80 euros par action. En 2021, le Groupe prévoit que les loyers nets à périmètre constant pour ses centres commerciaux augmenteront de +15% à +20% sur une base cash par rapport à la prévision 2020.

Affaibli par la crise du coronavirus, Unibail-Rodamco-Westfield a lancé mi-septembre un plan de renforcement de son bilan qui prévoit à la fois une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros, une limitation des dividendes et quatre milliards d'euros de cessions d'actifs. Ce plan se heurte toutefois à l'opposition d'une partie des actionnaires, emmenés par les hommes d'affaires Léon Bressler et Xavier Niel.

Les résultats ont montré une baisse de la fréquentation avant l'entrée en vigueur de nouvelles restrictions et le recouvrement des loyers reste un défi, déclare Morgan Stanley. L'accent reste mis sur les plans de levée de capitaux et l'action se négociera probablement bien plus bas après l'AG du 10 novembre, quel que soit le résultat : si le plan est approuvé, des inquiétudes réapparaîtraient quant à savoir si le plan de restructuration mis en place est suffisant ; si la proposition est rejetée, cela laisserait un large éventail de résultats potentiels et davantage d'incertitudes...

RBC ('surperformer') affirme pour sa part que les prévisions du 4ème trimestre sont beaucoup plus faibles qu'estimé. Le point encourageant est que le management prévoit que les revenus locatifs nets de l'année fiscale 2021 se situeront entre 80 et 90 % des niveaux de 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.