Union européenne : le plan Juncker dépasse son objectif initial de 315 milliards d'euros

Union européenne : le plan Juncker dépasse son objectif initial de 315 milliards d'euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 16h07

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques a mobilisé 335 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans toute l'UE depuis juillet 2015, précisent l'EFSI. Le plan Juncker a ainsi eu "une incidence indéniable sur l'économie de l'UE et a révolutionné les modalités de financement de l'innovation en Europe", selon la CE, l'EFSI et la BEI.

La Commission européenne et le groupe de la Banque européenne d'investissement ont tenu leur engagement de mobiliser 315 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe dit 'plan Juncker'.

Soutenues par une garantie du budget de l'Union européenne et les ressources propres du groupe BEI, 898 opérations ont été approuvées, ce qui devrait générer 335 milliards d'euros d'investissements dans l'ensemble des 28 États membres de l'UE. C'est plus que l'objectif initial de 315 milliards d'euros fixé en 2015 lors du lancement de l'EFSI. Cela contribue à "combler le déficit d'investissement provoqué par la crise économique et financière". 700.000 petites et moyennes entreprises devraient bénéficier d'un meilleur accès aux financements.

Compte tenu du succès de l'EFSI, le Conseil européen et le Parlement européen ont convenu l'année dernière de prolonger sa durée et d'accroître sa capacité pour atteindre 500 milliards d'euros d'ici à la fin de 2020.

Le président Jean-Claude Juncker a ajouté : "Nous avons dépassé l'objectif initial de 315 milliards d'euros d'investissements et le Fonds européen pour les investissements stratégiques devrait créer 1,4 million d'emplois et augmenter le PIB de l'UE de 1,3% d'ici à 2020. Nous avons financé des projets qui n'auraient pas été possibles en l'absence de l'EFSI, et cela sans créer de nouvelles dettes: deux tiers des investissements proviennent du secteur privé. Du financement de la formation professionnelle destinée aux réfugiés en Finlande aux énergies renouvelables en Grèce, en passant par l'agriculture en Bulgarie, nous continuerons à utiliser le budget de l'UE pour ce qu'il fait le mieux : catalyser la croissance".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU