Union Financière de France : les commissions ont fortement reculé avec la crise sanitaire

Union Financière de France : les commissions ont fortement reculé avec la crise sanitaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 juin 2020 à 19h42

Le Groupe Union Financière de France (UFF) effectue un nouveau point sur l'évolution de son activité dans le contexte de crise sanitaire, économique et sociale liée à la pandémie de Covid-19, et évalue les premières conséquences sur ses résultats...

Comme annoncé le 9 avril, le Groupe UFF avait déclenché, dès la mi-mars, un plan de continuité d'activité avec, notamment, un recours massif au télétravail pour permettre la protection de ses clients, salariés et partenaires. Le Groupe UFF a pris les mesures appropriées pour continuer d'accompagner ses clients dans les meilleures conditions possibles durant cette période inédite et d'assurer son rôle de conseil en gestion de patrimoine. Toutefois, l'impossibilité des rendez-vous physiques en clientèle durant 10 semaines a affecté la performance habituelle du réseau commercial.
Depuis le 25 mai, les conseillers ont repris progressivement ces rendez-vous, dans le respect des règles sanitaires établies. De même, et dans le cadre d'un plan de reprise d'activité, l'ensemble des services du groupe a repris sa pleine activité depuis mi-juin.

Dans ce contexte, la dernière estimation de l'impact de la pandémie sur le résultat du 1er semestre 2020 anticipe un impact négatif de la crise sanitaire sur l'exercice en cours. En particulier, la Direction Générale observe un net retrait des commissions de placement lié à une collecte commerciale fortement impactée par les mesures de distanciation physique. Le PNB au 31 mars 2020, publié le 13 mai dernier, faisait état d'une collecte commerciale en baisse de -10% et de commissions de placement en repli de -25%.

Au second trimestre, le repli de la collecte commerciale a été plus prononcé en avril et mai avant de laisser la place à une inflexion positive sur les premières semaines de juin. Par ailleurs, le choc des marchés financiers à la fin du 1er trimestre 2020 a impacté les actifs financiers propres, avec des effets qui perdurent dans le temps. Pour mémoire, des pertes nettes d'intérêts de -5 ME étaient enregistrées à fin mars.

Quel impact au 2e semestre ?

Afin de s'adapter à ce recul d'activité, des mesures d'économies ont été décidées et mises en oeuvre pour réduire les charges d'exploitation. Elles ne porteront leur plein effet qu'à partir du second semestre.

L'évolution au second semestre dépendra de la persistance de l'impact des mesures de distanciation physique sur l'activité commerciale et de l'évolution des marchés financiers impactant les commissions sur encours et le résultat financier.

Dans ce contexte, le groupe continue d'anticiper un impact négatif de la crise sur le résultat de l'exercice en cours, les conséquences du confinement se matérialisant par un résultat d'exploitation proche de l'équilibre au 1er semestre 2020.

Grâce à la solidité de son bilan et malgré les mesures d'ajustement prises à court terme, le Groupe UFF confirme les orientations du plan stratégique "Moderniser & Croître".

AG à huis clos

Le Conseil d'administration a décidé de tenir exceptionnellement l'Assemblée générale mixte de l'Union Financière de France Banque, le 9 juillet, à huis clos, hors la présence physique de ses actionnaires. Les informations et documents relatifs à l'Assemblée Générale figurent sur le site internet de la société, dans la rubrique Actionnaires & Investisseurs/ Assemblée Générale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.