Valeo entend maintenir sa surperformance

Valeo entend maintenir sa surperformance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 février 2020 à 18h02

Valeo se réjouit d'une accélération de sa surperformance et de sa génération de cash en 2019. Sur l'année 2019, les prises de commandes atteignent un montant total de 22,8 milliards d'euros (incluant 0,8 milliard de commandes acquises par Valeo Siemens eAutomotive), dont 47% d'innovations. Les prises de commandes du groupe (22 milliards d'euros) s'élèvent à 1,34 fois les ventes première monte. Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 19,24 milliards d'euros, en hausse de 1% (stable à périmètre et taux de change constants). Le chiffre d'affaires première monte s'établit à 16,12 milliards. Il est stable à périmètre et taux de change constants, ce qui correspond à une surperformance de 6 points sur l'année, en forte accélération au 2nd semestre (+4 points au 1er semestre et +8 points au 2nd semestre). Tous les Pôles d'activité surperforment le marché. Par ailleurs, Valeo conserve une répartition équilibrée de ses activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients constructeurs.

Malgré un redressement constaté au 2nd semestre, le chiffre d'affaires du marché du remplacement est en baisse de 2% à périmètre et taux de change constants sur l'ensemble de l'année du fait du ralentissement des affaires en Europe, en Chine et en Turquie, et de la fermeture du marché iranien.

Les ventes 'divers' incluant les ventes d'outillages (et celles liées aux contributions clients au titre de la recherche et développement) progressent fortement (+19%), confortant le scénario d'une poursuite en 2020, d'une surperformance des ventes première monte d'au moins 5 points.

Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable et une baisse significative de la production automobile (-6%), Valeo a poursuivi la mise en oeuvre de son plan de réduction des coûts qui s'est traduit notamment par une baisse des frais de recherche et développement et des coûts administratifs et commerciaux.

Ainsi, la marge opérationnelle s'élève à 5,8% du chiffre d'affaires hors impact de la grève chez General Motors, en ligne avec la guidance publiée en octobre 2019 et les informations communiquées lors de la journée investisseurs du 10 décembre 2019. Cette performance est atteinte en dépit du ralentissement du marché en Europe et en Chine plus prononcé qu'escompté conduisant à une baisse de 6% de la production automobile mondiale. Au 2nd semestre, la marge opérationnelle s'élève à 6,1% du chiffre d'affaires hors impact de la grève chez GM, soit une amélioration de 1,3 point par rapport à la même période en 2018.

Après prise en compte des autres produits et charges pour un montant de 65 millions d'euros, du coût de l'endettement financier net de 73 millions d'euros et d'un taux effectif d'imposition de 29,4%, le résultat net part du groupe s'élève à 313 millions d'euros, soit 1,6% du chiffre d'affaires. Hors éléments non récurrents (comprenant l'activité commandes sous volant, l'impact de la grève chez General Motors et les autres produits et charges), le résultat net s'élève à 444 millions d'euros soit un résultat par action hors éléments non récurrents de 1,86 euro.

L'EBITDA s'établit à 2,496 MdsE, 12,8% du chiffre d'affaires. Hors éléments non récurrents (hors l'activité commandes sous volant et hors l'impact de la grève chez General Motors), il s'élève à 2,551 MdsE, soit 13,2% du chiffre d'affaires. Au 2nd semestre, il s'inscrit en forte hausse à 1,332 MdE, soit 13,7% du chiffre d'affaires, +2,2 points par rapport à la même période en 2018. Conformément au plan décrit lors de la journée investisseurs, l'EBITDA bénéficie de l'accélération (+29%) de l'amortissement des frais de développement consécutive à la mise en production de nombreux projets au cours de l'année 2019.

La génération de cash flow libre s'élève à 519 millions d'euros. Elle résulte de l'amélioration de l'EBITDA de 86 millions d'euros, de la baisse du besoin en fonds de roulement de 301 millions d'euros (diminution des stocks d'outillages et des retards de paiement clients) et de la baisse des flux d'investissement de 150 millions d'euros.

L'endettement financier net s'élève à 2,817 MdsE au 31 décembre 2019 (ratio de leverage de 1,13 et ratio de gearing de 61%), en hausse de 569 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2018, après la prise en compte de l'impact de la norme IFRS 16 (441 ME) et du paiement des dividendes (343 ME).

Sur la base de ses résultats et de sa forte génération de cash, Valeo propose aux votes de ses actionnaires, lors de la prochaine assemblée générale, la distribution d'un dividende de 1,25 euro par action, stable par rapport à 2018.

Valeo anticipe une baisse de la production automobile de 2% sur l'année 2020. Hors impact possible du coronavirus en Chine, le groupe se fixe les objectifs suivants pour l'année 2020 en ligne avec les objectifs présentés lors de la journée investisseurs :
- Surperformance supérieure à 5 points ;
- Contrôle strict des coûts et des investissements ;
- Poursuite de l'augmentation de l'EBITDA et amélioration de la marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (en % du CA) ;
- Réduction de l'impact de la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive sur la ligne quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence ;
- Génération significative de cash flow libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.