Vallourec décroche après les résultats

Vallourec décroche après les résultats©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 15 novembre 2019 à 11h13

Vallourec abandonne 8,3% désormais à 2,386 euros, cédant aux prises de bénéfices dans un marché animé représentant déjà plus de 3% du capital, au lendemain des chiffres du troisième trimestre. Le groupe n'a pas réellement déçu, mais le titre est victime d'une 'vente de la nouvelle' après un beau parcours de +60% depuis le début de l'année. Pourtant, le groupe a pratiquement doublé son profit d'exploitation au troisième trimestre, confirmant par ailleurs ses objectifs. Parmi les premiers avis de brokers, Jefferies maintient son avis à 'conserver' et ajuste sa cible à 2,75 euros. Société Générale, également à 'conserver' sur le dossier, a confirmé aujourd'hui son objectif de 2,68 euros. Oddo BHF maintient son avis acheteur assorti d'une cible de 3,80 euros. En revanche, Morgan Stanley, à 'sous-pondérer', vise 2,50 euros, alors que Bernstein cible même 0,90 euro et confirme un avis à 'sous-performance'.

Au troisième trimestre 2019, le chiffre d'affaires s'est établi à 1,06 MdE, en hausse de 10% par rapport au troisième trimestre 2018 (+7% à taux de change constants), avec un effet prix/mix positif de 5%, un effet volume positif de 2% et un effet de change positif de 3%. Le consensus FactSet était de 1,053 MdE. Au cours des neuf premiers mois 2019, le chiffre d'affaires s'est élevé à 3,169 MdsE, en augmentation de 13% par rapport aux neuf premiers mois 2018 (+11% à taux de change constants). L'effet volume a été de +6%, l'effet prix/mix de +5% et l'effet de change de +2%.

Au troisième trimestre 2019, le résultat brut d'exploitation s'est établi à 84 millions d'euros, en amélioration de 41 millions d'euros par rapport au troisième trimestre 2018. Le résultat d'exploitation s'est amélioré de 39 millions d'euros pour passer positif à 10 millions d'euros, principalement grâce à l'augmentation du résultat brut d'exploitation. Le résultat net, part du groupe, est une perte nette en amélioration de 32 millions d'euros, à -60 millions d'euros, contre -92 millions d'euros au troisième trimestre 2018.

Le résultat d'exploitation à neuf mois, en amélioration de +226 millions d'euros, s'est établi à -8 millions d'euros, contre -234 millions d'euros pour les neuf premiers mois 2018, grâce à la progression du résultat brut d'exploitation et à la réduction des charges de 'Cessions d'actifs, restructurations et autres'. Le résultat net, part du groupe, est une perte nette en réduction de 172 millions d'euros, à -227 millions d'euros sur neuf mois, contre -399 millions d'euros pour les neuf premiers mois 2018.

Les flux de trésorerie générés par l'activité se sont établis à -2 millions d'euros au troisième trimestre 2019, contre -54 millions d'euros au troisième trimestre 2018. Ils sont positifs, à 8 millions d'euros, pour les neuf premiers mois 2019, contre -198 millions d'euros pour les neuf premiers mois 2018.

Au 30 septembre 2019, la dette nette a légèrement diminué à 2,104 MdsE, contre 2,11 MdsE au 30 juin 2019. Le groupe bénéficie d'une bonne position de liquidité. Au 30 septembre 2019, il disposait de 1,088 MdE de trésorerie et de 1,128 MdE de lignes de crédit bancaire non tirées sur un montant total de 2,128 MdsE de lignes de crédit bancaire confirmées.

Compte tenu des tendances actuelles sur le plan économique et sur ses marchés, Vallourec confirme ses objectifs pour l'exercice 2019. Le groupe table sur une forte croissance du résultat brut d'exploitation, avec au second semestre la confirmation de la génération de résultat brut d'exploitation réalisée au premier semestre. Il prévoit la poursuite de l'amélioration du besoin en fonds de roulement, avec une réduction du nombre de jours en moyenne trimestrielle. Il anticipe des investissements industriels de l'ordre de 180 millions d'euros. Le groupe vise également un flux de trésorerie disponible positif au quatrième trimestre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.