Vallourec : encore sous pression

Vallourec : encore sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 juillet 2019 à 09h49

Vallourec abandonne 3,5% ce mercredi à 2,46 euros, alors que le broker Jefferies reste à 'conserver' sur le dossier en visant un cours de 2,50 euros. UBS était auparavant repassé de 'neutre' à 'vendre' sur le groupe tubiste avec un cours cible ajusté à 1,90 euro. Morgan Stanley avait déjà dégradé le groupe parapétrolier de 'pondération en ligne' à 'sous-pondérer' tout en portant son objectif de cours à 3 euros début juillet, la reprise pour les sociétés de services pétroliers restant cahoteuse, inférieure à la normale et fragile, contrairement aux cycles haussiers précédents, selon le courtier...

Le spécialiste des tubes en acier pour l'industrie des hydrocarbures avait déjà pâti des nouvelles mesures "antidumping" décidées par la Chine en juin dernier. Pékin a en effet annoncé un relèvement des droits de douane sur certains produits en acier inoxydable afin de lutter contre une baisse des prix provoquée par une importation croissante de ces produits en provenance des Etats-Unis et de l'Union européenne.

Ces surtaxes s'appliquent sur les tubes et les tuyaux en acier et sont comprises entre 57,9% et 147,8%. Les droits prélevés sur les produits fabriqués par le groupe Vallourec sont passés en juin en moyenne de 57,9% à 60,8%. Quant aux compagnies américaines, elles sont nettement plus impactées puisque c'est le taux maximal qui leur est appliqué, hormis pour Wyman-Gordon Forgings qui s'en sort avec des droits de douane de 101%.

Pour mémoire, Vallourec a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 339 millions d'euros en Chine, selon les informations disponibles sur le document de référence 2018, soit 8,6% de ses revenus consolidés contre 12% en 2017...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.