Vallourec trouve un accord avec ses principaux créanciers, Apollo va devenir premier actionnaire

Vallourec trouve un accord avec ses principaux créanciers, Apollo va devenir premier actionnaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 03 février 2021 à 12h16

Vallourec a trouvé un accord avec ses principaux créanciers ! Le fabricant de tubes sans soudure souligne que cet accord répond aux objectifs de la société de parvenir à une structure financière rééquilibrée, en réduisant son endettement et en sécurisant les liquidités nécessaires pour lui permettre de déployer son plan stratégique dans un environnement de marché volatile.

L'Accord de Principe a été conclu avec un groupe de prêteurs représentant ensemble 65,1% du montant total de la dette financière de la société, comprenant d'une part certaines de ses banques commerciales représentant 38,8% du montant en principal des crédits renouvelables ("RCF") et d'autre part, des fonds d'investissements porteurs d'ibligations Senior 2022, d'obligations Senior 2023, d'OCEANE 2022, d'obligations 2024 ou d'intérêts dans les RCF (le "Groupe Ad Hoc") représentant environ 50,5% du montant total en principal des RCF et 41,4% du montant en principal des obligations émises par la société. Il a été approuvé à l'unanimité par les membres du Conseil de Surveillance de Vallourec. Par ailleurs, Bpifrance Participations et Nippon Steel Corporation, actionnaires de référence de la Société ont confirmé leur soutien à cet Accord de Principe.

Dans ce cadre, la société a sollicité auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre l'ouverture d'une procédure de sauvegarde à son égard. L'ouverture de cette procédure a notamment pour objectif de permettre la mise en oeuvre de l'Accord de Principe, qui nécessitera en particulier l'accord à la majorité des deux tiers de chacun des comités des créanciers (prêteurs au titre des RCF d'une part et porteurs d'Obligations d'autre part), ainsi que l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires, avant de pouvoir être soumis à l'appréciation du Tribunal.

L'Accord de Principe prévoit notamment :
-un désendettement majeur de Vallourec, représentant environ 1.800 millions d'euros, soit plus de la moitié du montant en principal de sa dette, grâce à une augmentation de capital de 300 millions d'euros ouverte aux actionnaires de Vallourec, garantie en totalité par certains créanciers au titre des RCF et des Obligations, et dont le produit sera affecté au remboursement partiel de leurs créances ; la conversion en capital d'un montant de créances au titre des RCF et des Obligations d'environ 1.331 millions d'euros ; et un abandon de créances consenti par les Banques Commerciales de 169 ME, associé à un instrument de retour à meilleure fortune sous forme de bons de souscription d'actions.

-le refinancement de la dette résiduelle et la sécurisation de liquidités significatives et de financements opérationnels, grâce à la mise en place d'un crédit renouvelable de 462 ME par les Banques Commerciales, combiné à un nouvel emprunt obligataire senior de 1,023 MdE souscrit par les autres créanciers de la Société (par compensation de créance), sur une période de 5 ans ; un prêt garanti par l'Etat pour un montant de 262 ME consenti par les Banques Commerciales; et l'octroi de lignes de caution de 178 ME par les Banques Commerciales sur un horizon de 5 ans.

-les intérêts courus au titre des RCF et des Obligations jusqu'au 1er février 2021 seront payés en numéraire à la date de réalisation des opérations envisagées par l'Accord de Principe ; les intérêts courus entre le 2 février 2021 et le 30 juin 2021 au titre des RCF et des Obligations seront en partie remboursés, en partie convertis en capital et en partie refinancés et sont intégrés dans les montants de conversion en capital et de nouvelles dettes indiqués ci-avant.

Apollo, avec une participation qui représenterait entre 23,2% et 29,3% du capital, et SVPGlobal, avec une participation qui représenterait entre 9,7% et 12,3% du capital (dans chaque cas, avant exercice des bons de souscription d'actions), deviendraient les deux actionnaires les plus significatifs de Vallourec.

L'Accord de Principe permettrait à la Société de renforcer sa structure de bilan et de réduire son endettement et ses charges d'intérêts à un niveau adapté qui tient compte des conséquences et incertitudes liées à la crise de la Covid et des marchés pétroliers. Ce nouveau cadre favorable associé aux mesures fortes d'adaptation structurelle entamées au cours de l'exercice 2020 lui permettrait de déployer son plan stratégique en vue de renforcer sa position sur le marché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.