Valneva tient sa revanche !

Valneva tient sa revanche !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 avril 2020 à 12h06

Valneva s'envole de 29% ce jeudi en bourse de Paris à 4,10 euros dans un marché actif. Valneva SE, société spécialisée dans les vaccins et le géant américain Pfizer, ont annoncé aujourd'hui leur collaboration pour le développement et la commercialisation du vaccin de Valneva contre la maladie de Lyme, actuellement en essais cliniques de Phase 2.
VLA15 est actuellement le seul programme clinique actif contre la maladie de Lyme et couvre six sérotypes présents en Amérique du Nord et en Europe. Le candidat vaccin multivalent à sous-unités VLA15 cible la surface externe de la protéine A (OspA) de la Borrelia, un mécanisme d'action déjà bien établi pour un vaccin contre la maladie de Lyme. L'OspA est l'une des protéines de surface les plus exprimées par les bactéries Borrelia lorsqu'elles sont présentes dans une tique. VLA15 a démontré de solides résultats d'immunogénicité et d'innocuité lors des études pré-cliniques et de Phase 1.

Le programme a reçu le statut de 'Fast track' de l'autorité de santé américaine, FDA, en juillet 2017. Valneva a finalisé le recrutement et le suivi de plus de 800 patients dans les deux études de Phase 2 de son vaccin contre la maladie de Lyme. Le groupe prévoit de publier de premiers résultats de Phase 2 mi-2020.
Valneva et Pfizer travailleront en étroite collaboration pendant tout le développement de VLA15. Valneva pourra recevoir des paiements d'un montant total de 308 millions de dollars dont un paiement initial de 130 millions de dollars, des paiements d'étape de 35 millions liés à l'avancée du développement du produit et jusqu'à 143 millions de dollars de paiements additionnels liés aux premières étapes de commercialisation du produit.

Plan de marche

Selon les termes de l'accord, Valneva financera 30% de tous les coûts de développement jusqu'à la fin du programme de développement et en retour, Pfizer versera à Valneva des redevances croissantes sur les ventes, avec un taux débutant à 19%. Pfizer dirigera les activités liées aux dernières étapes de développement du vaccin et sera seul en charge de la commercialisation. Cette transaction est subordonnée aux autorisations réglementaires usuelles en matière de droit de la concurrence, dont notamment la loi antitrust Hart-Scott-Rodino (Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act).

"Cet accord qui survient après le désistement de GSK est une très belle revanche pour le produit phare de la société" commente Portzamparc. "Le fait que Pfizer se positionne avant même l'annonce des résultats de phase 2 témoigne également de sa très grande confiance quant au potentiel du produit... Sur le plan financier, l'upfront permettra de couvrir largement le financement du programme (phase 3 évaluée à environ 350 M$ dont 30% à la charge de Valneva), mais également les autres programmes prioritaires dont l'étude de phase 3 dans le Chikungunya qui débutera cette année. En outre nous estimons que le 'deal' dé-risque significativement le modèle économique de Valneva" poursuit l'analyste qui conclut : "Après prise en compte des modalités financières du deal, nous relevons notre TP de 3,2 à 5,1 euros".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.