Veolia flanche après la publication de résultats semestriels sans surprise

Veolia flanche après la publication de résultats semestriels sans surprise©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 août 2018 à 14h56

Les dégagements l'emportent nettement sur Veolia Environnement ce mercredi. Lanterne rouge du CAC40, le titre du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets trébuche de 3,8% en séance pour s'enfoncer sous les 19 euros.

Les investisseurs appliquent à la lettre la devise boursière selon laquelle il faut vendre la nouvelle, alors que la présentation des résultats au 30 juin du groupe d'Antoine Frérot n'a pas apporté de d'éléments nouveaux, tandis que les performances opérationnelles sont ressorties globalement en ligne avec le consensus, en dehors du niveau de croissance organique et de génération de FCF, tous deux légèrement décevants aux yeux des analystes.

Le groupe a enregistré à fin juin un un chiffre d'affaires de 12.565 millions, en hausse de 3,1% en données courantes et de 6% à change constant. La croissance organique est évaluée à +4,1%, tirée par les gains de nouveaux contrats et la hausse des volumes dans les déchets, partiellement compensée par un recul des prix dans le recyclage. Le résultat net courant part du groupe s'est hissé à 329 millions d'euros (+13,6% en données courantes, +19% à change constant), un Ebitda de 1.673 millions (+3,7% en données courantes, +5,8% à change constant).

Selon le consensus de place, les analystes attendaient en moyenne un Ebitda de 1.680 millions et des ventes de 12.437 millions d'euros.

Veolia a confirmé ses objectifs annuels. A change constant, le groupe continue de viser une poursuite de la croissance de ses ventes et un Ebitda de 3,3 à 3,5 milliards d'euros en 2019, ainsi qu'une hausse de son dividende en ligne avec celle du résultat net courant.

Du côté des analystes, c'est le statu quo qui l'emporte. Jefferies parle d'une croissance consistante de l'Ebitda à change constant, en réitérant son avis "conserver" et sa cible de 20 euros. Bryan Garnier reste acheteur avec 23 euros dans le viseur, alors que la solide accélération organique de l'Ebitda au 2ème trimestre conforte ses hypothèses bénéficiaires pour l'ensemble de 2018.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU