Vers une forte hausse des taux de défaut des entreprises ?

Vers une forte hausse des taux de défaut des entreprises ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 08h49

S&P Global Ratings affirme que le taux de défaut des entreprises pourrait atteindre un niveau plus observé depuis 2009. Et ce alors que la dette mondiale a atteint un montant record estimé à 201.000 milliards de dollars à la fin de l'année dernière, soit 267% du PIB. L'agence de notation s'attend ainsi à ce que le taux de défaillance des entreprises américaines de qualité spéculative sur 12 mois passe de 6,6% en décembre 2020 à 7% d'ici la fin de l'année ; pour l'Europe, ce taux pourrait passer de 5,3% à 6,5%.

S&P Global Ratings affirme que le taux de défaut des entreprises pourrait atteindre un niveau plus observé depuis 2009. Et ce alors que la dette mondiale a atteint un montant record estimé à 201.000 milliards de dollars à la fin de l'année dernière, soit 267% du PIB. L'agence de notation s'attend ainsi à ce que le taux de défaillance des entreprises américaines de qualité spéculative sur 12 mois passe de 6,6% en décembre 2020 à 7% d'ici la fin de l'année ; pour l'Europe, ce taux pourrait passer de 5,3% à 6,5%.

Le risque de défaut demeure en effet pour les entreprises, en particulier si les flux de trésorerie et les bénéfices ne reviennent pas aux tendances pré-pandémiques avant que les gouvernements ne commencent à retirer leurs mesures de relance budgétaire et monétaire.

Les craintes d'inflation pourraient par ailleurs modifier les attentes en matière de risque et de rendement, ce qui entraînerait une hausse des coûts du service de la dette et une réduction de l'accès au financement. Les écarts de crédit pourraient augmenter avec la hausse des rendements réels, mais cela pourrait simplement signifier une plus grande confiance dans l'avenir, souligne toutefois S&P, qui ajoute que la poursuite de la reprise de l'économie mondiale devrait permettre d'éviter une crise de la dette dans un avenir proche.

Globalement, S&P prévoit que le ratio dette mondiale sur PIB diminue à 258% d'ici la fin de l'année avant de se stabiliser à environ 255%-256% en 2022-2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.