Vicat a bien résisté au premier trimestre

Vicat a bien résisté au premier trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 05 mai 2020 à 18h33

Le groupe Vicat a réalisé sur les trois premiers mois de l'exercice 2020 un chiffre d'affaires de 615,5 millions d'euros, en progression de +2,6% en base publiée, et stable (+0,2%) à périmètre et change constants par rapport à la même période de 2019.

Vicat précise que son activité industrielle et commerciale a été maintenue sur presque tous les sites afin de suivre l'évolution des marchés, ce qui a permis d'atténuer l'impact de la crise. Néanmoins, la visibilité sur l'exercice reste faible et il faut s'attendre à un impact significatif de cette situation exceptionnelle sur les résultats et les ratios du premier semestre.

Compte tenu du contexte, le groupe a choisi de fournir, de façon exceptionnelle, des éléments chiffrés de rentabilité sur ce premier trimestre 2020. Il est toutefois important de noter qu'historiquement, et compte tenu de la forte saisonnalité, le niveau d'EBITDA généré au premier trimestre n'est pas représentatif de la tendance annuelle. Ainsi, au 31 mars l'EBITDA s'élève à 57 millions d'euros, contre 58 millions d'euros sur la même période en 2019, soit une baisse de -1,6% en base publiée et de -2,9% à périmètre et change constants. Cette évolution traduit une poursuite de l'amélioration de la rentabilité opérationnelle sur la plupart des zones, limitée par l'impact sensible de la crise sanitaire en mars sur la France et l'Inde.

À ce stade, Vicat a gelé les nouveaux projets d'investissements mais poursuit ses investissements stratégiques déjà engagés, notamment en termes de taux de substitution et de renouvellement de l'outil industriel. Ainsi, le projet de nouveau four à Ragland en Alabama se poursuit, même si la programmation des travaux pourrait être décalée en fonction des mesures sanitaires et, par conséquence, de la disponibilité des fournisseurs. Compte tenu de ces éléments, le montant des investissements industriels, devrait être à un niveau comparable à celui de 2019.

Vicat s'attend à une baisse de son EBITDA sur l'ensemble de l'exercice mais estime que la reprise progressive de l'activité, notamment en France et en Inde, la baisse des coûts de l'énergie, la mise en place d'un programme ambitieux de réduction des coûts, l'attention particulière portée au besoin en fonds de roulement et enfin, la réduction du plan initial d'investissements industriels, sont autant d'éléments qui devraient permettre de limiter l'impact de cette crise sur ses résultats et sa situation financière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.