Vicat sur les chapeaux de roues au 1er trimestre

Vicat sur les chapeaux de roues au 1er trimestre
La centrale BPE Vicat de Bourg-en-Bresse

Boursier.com, publié le mercredi 02 mai 2018 à 18h18

Le cimentier indépendant Vicat fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 573 millions d'euros au premier trimestre 2018, en croissance de +3,9% en données publiées et en progression de +10,8% à périmètre et taux de change constants.

Sur la période, à périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires opérationnel de l'activité Ciment est en progression de +10,1% (+10,9% en consolidé), celui des activités Béton & Granulats est en croissance de +9,0% (+9,4% en consolidé). Le chiffre d'affaires de l'activité Autres Produits & Services progresse quant à lui de +14,0% (+15,0% en consolidé).

Commentant ces performances, le PDG de Vicat indique : L'activité de Vicat est en nette progression au cours de ce premier trimestre, qui reste non représentatif de la performance attendue sur l'ensemble de l'exercice compte tenu de la saisonnalité des activités du Groupe. Le Groupe enregistre des augmentations marquées de son niveau d'activité en Turquie, aux États-Unis et au Kazakhstan, hors effets de change. La France poursuit son redressement progressif et l'Inde a bénéficié du lancement effectif de nouveaux chantiers d'infrastructures. En revanche, la Suisse enregistre une baisse de son activité sur ce premier trimestre affectée par une météo défavorable, notamment sur le mois de mars, et la fin d'un certain nombre de grands chantiers. Enfin, l'activité du Groupe en Égypte a été contrainte par les opérations militaires engagées dans sa zone de production pour rétablir la situation sécuritaire et bénéficier à nouveau de ce marché qui demeure prometteur à moyen-terme.

L'endettement financier net représente 39% des capitaux propres consolidés au 31 mars 2018 contre 40% au 31 mars 2017.

Pour 2018, Vicat se fixe ainsi pour principal objectif d'améliorer sa rentabilité opérationnelle en mettant en oeuvre une politique commerciale volontariste mais équilibrée, en se focalisant sur la progression des volumes vendus, l'augmentation des prix de vente lorsque le contexte concurrentiel le permet, et enfin, en poursuivant sa politique d'optimisation des coûts de production.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU