Vilmorin : résistance confirmée

Vilmorin : résistance confirmée
potager légume semences jardin Vilmorin jardinage

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 09h55

Le chiffre d'affaires de Vilmorin correspondant au revenu des activités ordinaires, s'est élevé à la fin du troisième trimestre de l'exercice 2019-2020, clos fin mars, à 1.062,2 millions d'euros, en progression de 6% à données courantes et de 4,2% à données comparables par rapport au 31 mars de l'exercice passé.
En dépit du très bon niveau d'activité enregistré à l'issue des 9 premiers mois de l'exercice, Vilmorin & Cie a identifié plusieurs risques importants en lien avec la crise sanitaire actuelle, dont les impacts peuvent encore se matérialiser, tant sur l'activité que sur la marge opérationnelle, à partir du quatrième trimestre de l'exercice.

Ces impacts concerneraient en particulier l'organisation opérationnelle de Vilmorin & Cie, la capacité des clients agriculteurs et maraîchers à opérer (disponibilité de la main d'oeuvre, difficultés logistiques, conséquences économiques de la crise), et de manière globale, l'ensemble des surcoûts liés à la crise.

Vilmorin n'est pas à même, à ce stade, de quantifier précisément ces différents impacts potentiels, compte tenu du niveau d'incertitudes sans précédent lié à l'ampleur et à la durée de la pandémie, complexifié en outre par la diversité des activités et des marchés sur lesquels Vilmorin opère.
En raison de ce manque de visibilité persistant, qui ne lui permet pas de définir de manière fiable des objectifs pour l'exercice 2019-2020, Vilmorin & Cie confirme leur suspension, comme déjà communiqué précédemment.

Parallèlement, Vilmorin & Cie, qui bénéficie d'une situation financière solide et des ressources financières adéquates, a pris toutes les mesures nécessaires de maîtrise de ses charges opérationnelles et de ses investissements industriels...
"Suite à cette bonne performance trimestrielle, nous relevons légèrement nos prévisions tout en intégrant un scénario prudent sur le T4" explique Portzamparc qui souligne que certains des risques qui pèsent sur le niveau de vente du reste de l'année (circulation transfrontalière des semences, capacité de ses clients agriculteurs et maraîchers à opérer, et surcoûts logistiques) pourraient en effet prochainement se matérialiser... "Nous tablons ainsi sur un CA 2019/20 en hausse de 3,8% et de 2,3% à pcc en retenant une décroissance organique de 3% sur le T4 en Grandes Cultures et en Potager" De quoi ajuster le TP de 40 à 42 euros sur le dossier.
Le titre grimpe de 2,5% à 37,35 euros ce vendredi en Bourse de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.