Vinci : creusement achevé à Rennes

Vinci : creusement achevé à Rennes
Vinci, Xavier Huillard, PDG

Boursier.com, publié le lundi 05 mars 2018 à 17h49

Vinci Construction, à travers le groupement d'entreprises piloté par Dodin Campenon Bernard et comprenant également les entreprises GTM Ouest et Botte Fondations, toutes deux filiales de Vinci Construction France, ainsi que Spie Batignolles TPCI, Spie Fondations et Legendre Génie Civil, vient d'achever le creusement de la ligne b, deuxième ligne de métro automatique de Rennes en Ille-et-Vilaine pour le compte de Rennes Métropole et de la Semtcar.

La ligne b reliera le Sud-Ouest et le Nord-Est de la métropole, et desservira 15 stations d'ici 2020. Après 38 mois d'opération, le tunnelier 'Elaine', spécialement conçu pour ce projet, a atteint le puits de sortie du chantier. Au terme de cette phase, Elaine aura parcouru environ 8,5 km en souterrain profond, traversant 9 stations et 4 puits de ventilation. Au total, le tunnelier de 82 mètres de long et de 9 mètres de diamètre aura posé 29.806 voussoirs.

La fin du projet de génie civil est prévue au cours de l'été 2018. La ligne b du métro de Rennes a pour vocation d'accompagner le développement de la métropole. Le réseau de la métropole rennaise (STAR) a enregistré 76,8 millions de voyages en 2014. Avec la création de la ligne b, les prévisions de trafic sont de 120 millions de voyages en 2020.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Vinci : creusement achevé à Rennes
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    le 05 03 2018 à 14 29

    C'est vrai qu'on se demande si Juppé et Raffarin font toujours partie de LR...quant aux 32 milliards de la formation professionnelle on se demande si on ne devrait pas les confier à Juppé ...il a si bien su enfumer tout le monde en 97 pour planquer la dette de la SNCF de façon à qualifier la France pour L'euro ( La monnaie...pas le foot) qu'il doit bien lui rester des élements de langage appris à l'ENA pour encore et toujours raconter des carabistouilles aux Français.... Si si c'est cela le problème actuel de la SNCF, c'est un problème énarchique : c'est de réincorporer les 47 milliards de Juppé au sein de la SNCF qui créent tout le problème et c'est un autre énarque(MACROn) qui se charge de résoudre le problème enarchique...il faut faire en sorte de ne plus élire d'énarque en France, sinon on ne s'en sortira jamais...

    C'est un peu comme si on confiait la stratégie des entreprises aux comptables !