Vinci : des atouts pour rebondir

Vinci : des atouts pour rebondir©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 août 2020 à 13h44

Vinci reste stable sur les 78 euros ce vendredi, alors que les avis se succèdent après les semestriels tombés dans le rouge en raison de la pandémie internationale. Le géant du BTP et des concessions, dont la crise pèse sur toutes ses activités, a accusé une perte nette de 294 millions d'euros sur la période contre un profit de 1,36 MdE un an plus tôt pour un chiffre d'affaires consolidé de 18,5 milliards d'euros, en baisse de 14,9% à structure réelle (-17% à structure comparable). Le Résultat Opérationnel sur Activité (ROPA), en forte baisse par rapport au 1er semestre 2019, s'est établi à 267 millions d'euros. Le consensus de place attendait un Ebit de 192,5 millions d'euros pour des revenus de 16,7 MdsE.

Au global, Vinci estime à 4,2 milliards d'euros l'impact négatif de la crise sanitaire sur le chiffre d'affaires du premier semestre. Cet effet négatif est évalué à 2,2 milliards d'euros sur le résultat opérationnel et à 1,5 milliard d'euros sur le résultat net consolidé.
Le groupe estime que ses résultats devraient encore reculer au second semestre, mais qu'ils devraient toutefois, hors éléments exceptionnels, moins baisser qu'au cours des six premiers mois de l'année. Dans le détail, Vinci prévoit une baisse de 15% à 20% du trafic de Vinci Autoroutes et un recul autour de 65% du trafic de Vinci Airports. Dans le contracting, la baisse de chiffre d'affaires est attendue entre 5% à 10% et la marge opérationnelle devrait reculer de l'ordre de 150 à 200 points de base par rapport à 2019. Au global, les résultats sont attendus en repli significatif cette année.

Pour 2021, le groupe table sur une amélioration de ses résultats par rapport à ceux de 2020, sans toutefois qu'ils puissent, au global, déjà retrouver leur niveau de 2019...
Parmi les derniers avis de brokers, JP Morgan a maintenu sa recommandation à l'achat sur le dossier avec un cours cible ajusté de 92 à 95 euros. Si les résultats sont (plus que) mitigés au S1, l'activité actuelle et les perspectives sont positives pour les autoroutes et le contracting, avec des conditions plus difficiles pour le moment dans les aéroports, a souligné UBS qui reste aussi à l''achat' sur le titre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.