Vinci : le marché salue une publication plus solide que prévu

Vinci : le marché salue une publication plus solide que prévu©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2021 à 09h32

Guère épargné par la crise actuelle, Vinci a vu ses résultats chuter l'an dernier alors que le groupe doit encore faire face à d'importantes incertitudes. Le géant du BTP et des concessions a néanmoins enregistré des comptes plus élevés qu'anticipé par les analystes et la rémunération accordée aux actionnaires est également plus forte que prévu. Vinci a enregistré un résultat net de 1,242 milliard d'euros en 2020, en baisse de 62% pour un chiffre d'affaires en repli de 10%, à 43,234 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant a été divisé par plus de deux à 2,5 milliards d'euros mais le cash-flow libre s'est maintenu à un niveau très élevé, à 4 MdsE (4,2 MdsE en 2019). La baisse de l'Ebitda a pu être, en large partie, compensée par une amélioration très significative du besoin en fonds de roulement et des provisions courantes, ainsi qu'une réduction des investissements opérationnels.

Le groupe a chiffré l'impact négatif de l'épidémie sur ses comptes 2020 à 5,9 milliards d'euros sur le chiffre d'affaires, à 3,7 MdsE sur le résultat opérationnel courant et à 2,4 MdsE sur le résultat net consolidé.

Le Conseil d'administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale la distribution, entièrement en numéraire, d'un dividende de 2,04 euros par action au titre de l'exercice 2020 (stable par rapport à 2019).

"Compte tenu de ces incertitudes et de l'impact des concessions sur les performances du Groupe, les résultats consolidés de Vinci pour 2021 ne peuvent être, aujourd'hui, valablement quantifiés. En tout état de cause, ils ne pourront pas retrouver, dès 2021, leur niveau de 2019", a précisé la direction.

RBC parle de solides résultats annuels et s'attend à ce que le consensus soit rehaussé après les annonces du jour. Le broker met en avant le dividende supérieur aux attentes et la baisse de l'endettement plus prononcée que prévu. À la suite de cette excellente publication Oddo BHF reste à 'surperformer' sur la valeur. Si la reprise du trafic autoroutier est incertaine, le broker pense qu'elle sera rapide dès que les contraintes sanitaires seront levées alors que les perspectives du contracting sont encourageantes. Seuls les aéroports risquent de pénaliser la reprise. La solidité du bilan et la forte génération de cash permettront de saisir des opportunités de croissance externe...

Le marché salue ces annonces avec un titre qui grimpe de 4,5% à 85 euros, en tête du CAC40.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.