Vinci : performance trimestrielle saluée !

Vinci : performance trimestrielle saluée !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 avril 2021 à 09h29

Dans les premières positions du CAC40, Vinci s'adjuge 1,9% à 88,6 euros, les investisseurs saluant le bon début d'année du géant du BTP et des concessions. Le groupe a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires consolidé de 10,2 milliards d'euros, en hausse de 5% (croissance organique : +5,1% ; impacts des changements de périmètre : +0,9% ; variations de change : -1%). Le carnet de commandes au 31 mars atteint un nouveau record, à 45,8 milliards d'euros. Il est en augmentation de 21% sur 12 mois et représente près de 15 mois d'activité moyenne des pôles Vinci Construction et Vinci Energies (contre 12 mois au 31 mars 2020).

Dans les premières positions du CAC40, Vinci s'adjuge 1,9% à 88,6 euros, les investisseurs saluant le bon début d'année du géant du BTP et des concessions. Le groupe a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires consolidé de 10,2 milliards d'euros, en hausse de 5% (croissance organique : +5,1% ; impacts des changements de périmètre : +0,9% ; variations de change : -1%). Le carnet de commandes au 31 mars atteint un nouveau record, à 45,8 milliards d'euros. Il est en augmentation de 21% sur 12 mois et représente près de 15 mois d'activité moyenne des pôles Vinci Construction et Vinci Energies (contre 12 mois au 31 mars 2020).

Oddo BHF évoque un chiffre d'affaires sensiblement supérieur aux attentes. A l'exception de Vinci Airports, le broker est très confiant sur la dynamique des activités. Certes, le calendrier de reprise du trafic dans les concessions autoroutières reste incertain mais il est convaincu que dès que les contraintes sanitaires seront levées, le trafic reviendra sur des niveaux proches de 2019. Avec un FCF yield 2021 estimé d'environ 7%, la valorisation reste très attractive, ajoute le courtier, à 'surperformer' sur le dossier avec 98 euros dans le viseur.

RBC ('surperformer') met également en avant les revenus nettement supérieurs au consensus grâce à la solide performance des concessions et explique que Vinci reste un choix privilégié à moyen et long terme, l'analyste anticipant une forte croissance des rendements pour les actionnaires sur une période de cinq ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.