Vinci : point sur l'activité des différents pôles

Vinci : point sur l'activité des différents pôles©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 juin 2020 à 08h12

Vinci profite de la tenue de son assemblée générale ce jeudi pour faire un point sur l'activité de ses différentes branches. Du côté des autoroutes, le géant du BTP et des concessions note que le trafic a subi une très forte contraction après l'entrée de la France en confinement le 17 mars. Il s'est ensuite maintenu à un très bas niveau jusqu'à la levée partielle des mesures de restrictions de circulation à partir du 11 mai : la baisse, comparativement à l'année précédente, de l'ordre de -80% en avril, a ainsi été ramenée à -56% en mai. Depuis le 2 juin, date de levée de la restriction des déplacements au-delà de 100 km du domicile, une nouvelle amélioration est constatée : sur la dernière semaine (semaine 24), la baisse du trafic s'établit à -25% environ par rapport à 2019.

Après avoir été impacté dès le début de 2020 par la crise sanitaire sur ses plateformes d'Asie, Vinci Airports a connu un quasi-arrêt d'activité sur l'ensemble de ses aéroports à partir de la mi-mars, au fur et à mesure de la mise en place, dans la plupart des pays, de mesures de restriction des vols commerciaux. Cette situation n'a connu aucune évolution en avril et mai (baisse du trafic passagers de près de 98% par rapport à la période comparable de l'année précédente). En juin, une reprise progressive de l'activité s'est amorcée pour les vols domestiques (notamment en France, au Japon et aux Etats-Unis) et les vols à l'intérieur de l'espace Schengen.

Elle devrait être suivie, à partir du 1er juillet, d'une reprise progressive des liaisons internationales, la trajectoire de celle-ci restant, à ce stade, plus incertaine.
Enfin, dans le contracting, l'activité des entreprises de Vinci a été diversement affectée selon les pays par la crise sanitaire. En France, où le Groupe réalise environ la moitié de ses revenus, l'activité a été très faible dans le bâtiment et les travaux publics pendant environ un mois à compter de l'entrée en confinement. Dans de nombreux autres pays, elle s'est, en revanche, maintenue à des niveaux proches de la normale, la situation ayant toutefois évolué en fonction des mesures décidées par les autorités sanitaires locales. La situation s'est progressivement améliorée à partir de la seconde quinzaine d'avril, notamment en France. L'activité se situe actuellement à près de 90% de son niveau normal estimé en moyenne dans les trois pôles de métiers. La productivité des chantiers demeure impactée par la mise en oeuvre des mesures barrières.

Dans la période récente, plusieurs contrats de montants importants ont été remportés par le Groupe, dont deux lots de la Ligne à Grande Vitesse HS2 au Royaume-Uni pour environ 3 milliards d'euros. Ainsi, le carnet de commandes au 31 mai 2020 atteignait 42,5 milliards d'euros, soit son plus haut niveau historique. Il était en hausse de 17% depuis le début de l'année et sur un an. L'international représentait près de 60% du total.

Face à la crise, Vinci s'est employé à renforcer ses ressources financières en profitant, dès la fin mars, de la réouverture du marché des billets de trésorerie, rendue possible par l'intervention des banques centrales ; en obtenant de ses banques relationnelles une ligne de crédit supplémentaire de 3,3 milliards d'euros à échéance mars 2021 ; et en procédant à une émission obligataire de 950 ME sur Cofiroute à échéance mai 2031. Vinci dispose ainsi d'une liquidité très importante. Elle s'établissait, fin mai 2020, à près de 19 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires et les résultats du Groupe en 2020 seront impactés de manière très significative par le fort recul de l'activité pendant la période de confinement, particulièrement dans les concessions aéroportuaires et autoroutières. Les incertitudes sur le retour à un niveau de production normal dans le contracting et le rythme de la reprise du trafic chez Vinci Autoroutes et Vinci Airports, dans un contexte de ralentissement économique, ne permettent pas aujourd'hui d'en quantifier les impacts de manière fiable. Un nouveau point de la situation du Groupe sera fait fin juillet à l'occasion de la publication des comptes semestriels au 30 juin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.