Vinci : quel cours viser ?

Vinci : quel cours viser ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 avril 2021 à 15h33

Vinci monte de 1,9% à 92,35 euros ce lundi, alors que la Deutsche Bank a ajusté sa cible de 101 à 102 euros en restant à 'acheter' sur le dossier. Stifel Europe avait auparavant revalorisé le titre à 85 euros pour refléter l'amélioration de la situation dans le secteur de la construction, tout en tenant compte d'une certaine création de valeur grâce à l'opération ACS Industrial Services. Le géant du BTP et des concessions va débourser 4,9 milliards d'euros (voire 5,5 MdsE in fine) pour mettre la main sur les activités énergies d'Actividades de Construccion y Servicios (ACS). Une opération, qui permettra à Vinci de doper ses revenus de 6 milliards d'euros et qui devrait avoir, dès la première année post closing, un effet relutif sur le bénéfice par action de 5 à 9%. Il s'agit par ailleurs de la plus importante acquisition de Vinci depuis la reprise d'une participation majoritaire dans l'aéroport de Gatwick en 2018. Outre le renforcement du groupe dans "ses activités traditionnelles", la transaction permettra également à Vinci de développer des projets d'énergie renouvelable, le groupe ayant identifié un potentiel d'environ 15 gigawatts principalement dans le photovoltaïque et l'éolien onshore.

Vinci monte de 1,9% à 92,35 euros ce lundi, alors que la Deutsche Bank a ajusté sa cible de 101 à 102 euros en restant à 'acheter' sur le dossier. Stifel Europe avait auparavant revalorisé le titre à 85 euros pour refléter l'amélioration de la situation dans le secteur de la construction, tout en tenant compte d'une certaine création de valeur grâce à l'opération ACS Industrial Services. Le géant du BTP et des concessions va débourser 4,9 milliards d'euros (voire 5,5 MdsE in fine) pour mettre la main sur les activités énergies d'Actividades de Construccion y Servicios (ACS). Une opération, qui permettra à Vinci de doper ses revenus de 6 milliards d'euros et qui devrait avoir, dès la première année post closing, un effet relutif sur le bénéfice par action de 5 à 9%.
Il s'agit par ailleurs de la plus importante acquisition de Vinci depuis la reprise d'une participation majoritaire dans l'aéroport de Gatwick en 2018. Outre le renforcement du groupe dans "ses activités traditionnelles", la transaction permettra également à Vinci de développer des projets d'énergie renouvelable, le groupe ayant identifié un potentiel d'environ 15 gigawatts principalement dans le photovoltaïque et l'éolien onshore.

Vinci et ACS ont par ailleurs l'intention de créer une joint-venture, qui aura le droit d'acquérir, à des conditions de marché, des actifs matures d'énergie renouvelable, lesquels auront préalablement été développés, construits et connectés au réseau par la Société. Cette joint-venture serait détenue à 51% et consolidée en intégration globale par Vinci...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.