Virbac : chiffre d'affaires semestriel en croissance organique de 6,6%

Virbac : chiffre d'affaires semestriel en croissance organique de 6,6%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 juillet 2019 à 18h03

Le groupe de santé animale Virbac a réalisé au deuxième trimestre 2019 246,1 millions d'euros de chiffre d'affaires, en progression de +4,1% à taux réels et de +3% hors effet favorable des taux de change.

La croissance du trimestre est tirée par l'Asie, notamment par la Chine et le Japon, l'Amérique latine portée par l'activité soutenue au Mexique, au Brésil et au Chili et enfin par les États-Unis. Après un premier trimestre ayant bénéficié d'un réassort important en anticipation du Brexit, et du fait de ruptures temporaires sur certains produits, l'Europe est en très léger retrait sur le deuxième trimestre, largement compensé par le dynamisme des autres géographies qui affichent des croissances oscillant entre +5% et +9% à taux de change constants.

Sur le plan des gammes, la croissance est tirée, d'une part, par les produits du segment des animaux de compagnie tels que le petfood, les spécialités, la gamme dentaire, et d'autre part, par ceux du segment des animaux de production notamment les vaccins injectables pour les saumons, et les produits à destination des bovins (antiparasitaires et vaccins).

Sur l'ensemble du premier semestre 2019, le chiffre d'affaires ressort à 463,6 millions d'euros, soit une évolution globale de +7,8%. Hors impact favorable des taux de change, le chiffre d'affaires est en progression de +6,6%.

Virbac confirme ses prévisions annuelles : une croissance du chiffre d'affaires à taux constants comprise entre 4% et 6% par rapport à 2018 et un ratio de résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions sur le chiffre d'affaires en progression d'environ 1 point par rapport à 2018 à taux de change constants. Sur le plan financier, le strict contrôle des capitaux engagés devrait permettre un désendettement compris entre 40 et 50 ME à taux constants sur l'année. Cette amélioration par rapport à la prévision de début d'année est liée notamment à la cession d'un actif immobilier aux États-Unis et à l'optimisation des décaissements sur les investissements.

Par ailleurs, le ratio (dette nette/Ebitda) devrait se situer en-dessous de 4,25 à fin juin 2019 et en dessous de 3,75 à fin décembre 2019. Cela marquera un retour au ratio financier du contrat initial assorti des conditions de financement d'origine. Le financement du Groupe est principalement assuré au travers d'une ligne RCF (Revolving credit facility) de 420 ME à échéance avril 2022, ainsi que de prêts bancaires bilatéraux, de financement de la BEI (Banque européenne d'investissement), et de contrats désintermédiés Schuldschein, dont les échéances se situent entre quatre et dix ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.