Virbac : les États-Unis pèsent sur la croissance

Virbac : les États-Unis pèsent sur la croissance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 avril 2018 à 18h06

Le chiffre d`affaires de Virbac au premier trimestre s`est élevé à 193,5 millions d'euros, en retrait de -3,1% par rapport à la même période en 2017, fortement impacté par les changes. À parités constantes, la croissance ressort à +3,3% essentiellement liée à une activité soutenue sur le début de l`année dans toutes les régions à l`exception des États-Unis et dans une moindre mesure au Chili.

Aux États-Unis, l`activité est en retrait au premier trimestre de -30,5% (-19,7% à taux de change constants). Virbac explique cet impact comme principalement lié à un recul des ventes de Sentinel sur le début de l`année qui s`explique par un déstockage au niveau de la distribution supérieur à celui du premier trimestre 2017, par un effet de timing des programmes promotionnels différent de celui du premier trimestre 2017, et enfin par des conditions climatiques difficiles dans le nord-est du pays, couplées à une concurrence toujours vive qui pèse sur les ventes.

Le groupe prévoit cette année une croissance du chiffre d`affaires à taux constants qui devrait se situer en légère progression "low single digit " par rapport à 2017, et un ratio de " résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d`acquisitions " sur " chiffre d`affaires ", à taux de change constants, en progression d`environ 0,5 point par rapport à 2017. Le désendettement devrait se situer autour de 30 millions d'euros sur l`année.

Par ailleurs, Virbac a obtenu un assouplissement de son covenant financier (dette nette/Ebitda) auprès de ses banquiers pour 2018. Il devra se situer ainsi à 5 à fin juin 2018, et à 4,25 à fin décembre 2018. En parallèle, Virbac a levé l`option de prorogation de deux ans de l`échéance de son financement RCF (" Revolving credit facility ") de 420 millions d`euros auprès de son pool bancaire, portant ainsi la maturité de ce financement à échéance courant 2022 (2020 avant prorogation).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.