Virbac s'envole, révision en hausse de la guidance

Virbac s'envole, révision en hausse de la guidance©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 octobre 2019 à 09h17

Virbac s'enflamme littéralement de 11,6% à 231 euros ce lundi matin dans un marché actif. Le titre évolue désormais non loin de ses sommets historiques de 2015. Il faut dire que le groupe vient de relever ses objectifs, ce qui réjouit au plus haut point les opérateurs. Jefferies en profite pour confirmer son conseil d'achat et son objectif de 248 euros. Le broker remarque que les chiffres du troisième trimestre ont montré une poursuite de l'accélération. Il note par ailleurs les guidances plus élevées de ventes et de marge pour l'exercice. Jefferies souligne que ce levier opérationnel est stimulé par la reprise américaine, 'recovery' que la firme avait déjà évoquée lors d'une récente révision en hausse de sa recommandation. La réduction de la dette constitue un autre point positif, qui donnera à Virbac une flexibilité accrue pour investir sur de nouveaux segments stratégiques...

Le chiffre d'affaires de Virbac au troisième trimestre s'est élevé à 233,6 millions d'euros, en progression de +14,3% à taux réels et +12,2% hors effet favorable des taux de change. Toutes les zones affichent de solides performances et notamment l'Europe, les États-Unis et l'Asie-Pacifique qui tirent la croissance du trimestre.

Aux États-Unis, l'activité progresse de +45,4% à taux réels (+38,3% à taux constants) grâce à la gamme dentaire, l'Iverhart et les antibiotiques, avec un effet de base favorable sur le trimestre. Les ventes de la gamme Sentinel sont, quant à elles, restées stables en comparaison de la même période en 2018. En dehors des États-Unis, la croissance atteint +10,8% à taux réels (+9,3% à taux constants), reflétant le dynamisme de l'Europe portée par d'excellentes performances notamment au Royaume-Uni, en Allemagne et sur l'activité export de la zone.

Dans la même tendance, l'Asie-Pacifique et l'Amérique latine, continuent à contribuer à la croissance tirées respectivement par l'Inde, l'Australie, le Japon et la Chine, ainsi que par le Brésil.

Sur le plan des gammes, la croissance provient essentiellement des produits du segment des animaux de compagnie tels que la gamme dentaire, les antiparasitaires, le petfood et les produits de spécialités. Par ailleurs, les produits à destination des bovins tels que les vaccins et les compléments nutritionnels, et les produits antiparasitaires d'aquaculture participent à la performance.

Le chiffre d'affaires cumulé à fin septembre ressort à 697,3 millions, contre 634,3 millions d'euros sur la même période en 2018, soit une évolution globale de +9,9%. Hors impact favorable des taux de change, notamment le dollar américain, le peso mexicain et le yen, le chiffre d'affaires est en progression de +8,4%.

Virbac relève sa perspective de croissance annuelle du chiffre d'affaires à taux constants entre 5% et 7% par rapport à 2018. Le ratio de 'résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions' sur 'chiffre d'affaires' devrait maintenant progresser d'environ 2,5 points par rapport à 2018 à taux de change constants. Sur le plan financier, le strict contrôle des capitaux engagés devrait désormais permettre un désendettement autour de 60 millions d'euros à taux constants sur l'année.

Par ailleurs, en 2019 le ratio financier (dette nette/Ebitda) doit respecter à nouveau les obligations du contrat bancaire initial, et devra en conséquence se situer en dessous de 3,75 à fin décembre 2019. Le financement du groupe est principalement assuré au travers d'une ligne RCF (revolving credit facility) de 420 ME à échéance avril 2022, ainsi que de prêts bancaires bilatéraux, de financement de la Banque européenne d'investissement et de contrats désintermédiés Schuldschein, dont les échéances se situent entre quatre et dix ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.