Virbac va céder les droits américains des marques Sentinel à MSD Santé Animale

Virbac va céder les droits américains des marques Sentinel à MSD Santé Animale©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 mai 2020 à 08h26

Virbac a signé un accord avec MSD Santé Animale, une division de l'Américain Merck & Co., Inc., en vue de la cession de produits vétérinaires, actuellement commercialisés par Virbac aux États-Unis sous la marque Sentinel, pour un prix total de 400 millions de dollars en numéraire, et sous réserve des ajustements post-clôture usuels pour ce type d'opération. Ces actifs avaient été acquis début 2015 auprès d'Eli Lilly.

Les termes de cet accord prévoient la cession par Virbac d'un ensemble de droits pour les États-Unis sur les marques, autorisations de mise sur le marché, brevets, savoir-faire, et autres actifs, relatifs à deux antiparasitaires pour chiens : Sentinel Flavor Tabs et Sentinel Spectrum. Dans le cadre de cette transaction, Virbac conservera sa structure commerciale quasiment inchangée et continuera à fabriquer Sentinel Spectrum sur son site de Bridgeton, Missouri, pendant les dix prochaines années.

Aux États-Unis, Sentinel Flavors Tabs et Sentinel Spectrum ont généré un chiffre d'affaires d'environ 70 millions de dollars en 2019. Au moment de l'acquisition, Virbac prévoyait d'importantes synergies sur les gammes historiques à travers l'accès à de nouvelles grandes cliniques vétérinaires et le doublement de la force de vente. Ces synergies sur les produits historiques ne se sont pas matérialisées en raison de l'interruption temporaire du site de fabrication de Bridgeton, tandis que le nombre de marques dans le segment des antiparasitaires a augmenté au cours des dernières années.

La cession de ces marques est "une opportunité pour Virbac de désendetter significativement le groupe". Aux États-Unis, elle permet également au groupe de se recentrer sur son portefeuille existant de produits proposés aux cliniques vétérinaires et aux propriétaires d'animaux, et de "maximiser son potentiel de croissance, soit de manière organique à travers de futurs lancements, soit par acquisitions".

Les impacts financiers de cette cession pour le groupe, sur le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions (Ebita), devraient se traduire par une diminution d'environ 55 millions de dollars du chiffre d'affaires et d'environ 3 points du ratio d'Ebita sur chiffre d'affaires sur une base pro forma en année pleine.

La finalisation de la transaction est subordonnée à l'approbation de la Federal trade commission et à la satisfaction des conditions habituelles. L'accord devrait être conclu d'ici le milieu de l'année 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.