Vivendi : Bill Ackman mise sur UMG

Vivendi : Bill Ackman mise sur UMG
Le logo de Vivendi, pris sur l'entrée principale du siège à Paris.

Boursier.com, publié le vendredi 04 juin 2021 à 08h21

Universal Music Group continue à alimenter les plus folles rumeurs chez Vivendi. Selon le 'Wall Street Journal' ainsi que 'Bloomberg', le groupe contrôlé par Vincent Bolloré est en pourparlers avancés avec Bill Ackman en vue de fusionner sa pépite musicale avec la SPAC du milliardaire américain, Pershing Square Tontine Holdings. Cette dernière a levé 4 milliards de dollars lors de son introduction en bourse en juillet 2020, un montant record pour une Special Purpose Acquisition Company.

Universal Music Group continue à alimenter les plus folles rumeurs chez Vivendi. Selon le 'Wall Street Journal' ainsi que 'Bloomberg', le groupe contrôlé par Vincent Bolloré est en pourparlers avancés avec Bill Ackman en vue de fusionner sa pépite musicale avec la SPAC du milliardaire américain, Pershing Square Tontine Holdings. Cette dernière a levé 4 milliards de dollars lors de son introduction en bourse en juillet 2020, un montant record pour une Special Purpose Acquisition Company.

"Nous sommes dans une danse d'accouplement des licornes et nous voulons épouser une licorne très attrayante qui répond à nos caractéristiques", avait déclaré Bill Ackman à 'Bloomberg TV' lors de l'opération. "Et nous nous sommes conçus pour être un partenaire très attractif... Nous recherchons une entreprise à forte croissance et très durable que nous pouvons détenir pour la prochaine décennie".

Il n'y a pas de fumée sans feu puisque Bill Ackman vient d'indiquer qu'il tiendra une conférence de presse à 8h30.

Press release at 230am NY/830am Paris time. Thank you for your patience Tontards! Now it is time for me to get some sleep.
— Bill Ackman (@BillAckman)

Selon les sources de Bloomberg, l'entité combinée pourrait avoir une valorisation de plus de 40 Mds$. Le WSJ parle de son côté de l'acquisition de 10% d'UMG par l'investisseur américain sur la base d'une valorisation de 33 MdsE hors dette.

Pour Vivendi, l'opération permettrait de faire d'UMG une entreprise publique sans passer par le long chemin d'une introduction en bourse classique. Le groupe de médias et de divertissement a annoncé le mois dernier qu'il réfléchissait à une vente de 10% de ses actions UMG à un investisseur américain ou au placement via une offre publique de 5% à 10% du capital de sa filiale. Vivendi a déjà cédé 20% d'UMG à un consortium mené par Tencent et a prévu d'introduire le reste du géant de la musique à la Bourse d'Amsterdam d'ici le 27 septembre.

Surfant sur le dynamisme du streaming musical, UMG a généré un bénéfice opérationnel de 322 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année, contre 248 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires quasi stable à 1,81 MdE.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.