Vivendi : consolide après la flambée, Citi dégrade

Vivendi : consolide après la flambée, Citi dégrade©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2021 à 09h18

Prises de bénéfices quelque peu logiques sur Vivendi (-2,5% à 30,5 euros) après l'envolée du titre lundi dans le sillage de l'annonce de la prochaine distribution d'une partie du capital d'UMG aux actionnaires et de la prochaine IPO du géant de la musique, considéré comme la pépite du groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Un repli appuyé par une note de Citi qui a dégradé la valeur à 'neutre', estimant le ratio rendement/risque "assez équilibré".

Prises de bénéfices quelque peu logiques sur Vivendi (-2,5% à 30,5 euros) après l'envolée du titre lundi dans le sillage de l'annonce de la prochaine distribution d'une partie du capital d'UMG aux actionnaires et de la prochaine IPO du géant de la musique, considéré comme la pépite du groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Un repli appuyé par une note de Citi qui a dégradé la valeur à 'neutre', estimant le ratio rendement/risque "assez équilibré".

L'analyste de Citi, Thomas Singlehurst, reste enthousiaste à l'égard de la décision de Vivendi, qui est non seulement favorable aux actionnaires, mais qui apporte également une valeur ajoutée en réduisant la décote de la holding. Toutefois, même en tenant compte d'une réduction " assez généreuse " de la décote de la société et d'une certaine appréciation des autres actifs, on ne peut atteindre qu'une estimation de la juste valeur de 30,50 euros par action (par somme des parties).

La seule chose qui prête à confusion dans la tournure des événements est qu'elle est "complètement inattendue", ajoute le broker. En retirant UMG de l'équation, Citi estime que la direction de Vivendi prépare la firme à un alignement plus étroit avec le groupe Bolloré... L'objectif est remonté de 26,5 à 30,5 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.