Vivendi : l'activiste Daniel Loeb aurait acquis un part "significative" !

Vivendi : l'activiste Daniel Loeb aurait acquis un part "significative" !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 juin 2021 à 22h55

L'investisseur activiste américain Daniel Loeb s'intéresserait de très près au dossier Vivendi. Selon des sources citées lundi par 'Bloomberg' et 'Reuters', le fonds d'investissement américain Third Point du milliardaire américain détiendrait ainsi une participation "significative" dans le capital du groupe français de médias et de divertissement.

L'investisseur activiste américain Daniel Loeb s'intéresserait de très près au dossier Vivendi. Selon des sources citées lundi par 'Bloomberg' et 'Reuters', le fonds d'investissement américain Third Point du milliardaire américain détiendrait ainsi une participation "significative" dans le capital du groupe français de médias et de divertissement.

En outre, Loeb évalue actuellement le projet de Vivendi de vendre 10% du capital de sa filiale Universal Music Group (UMG) à un autre investisseur activiste, Bill Ackman... Third Point, basé à New York, a investi dans Vivendi depuis un certain temps, selon une source citée par 'Reuters'. Un porte-parole de Vivendi a déclaré à l'agence que le groupe n'avait pas encore d'éléments prouvant la prise de participation du fonds américain, dont 'Bloomberg' s'était le premier fait l'écho. Un représentant de Third Point s'est refusé à tout commentaire.

Vivendi a suscité un regain d'intérêt des investisseurs depuis l'annonce en février de son intention de distribuer 60% du capital d'UMG à ses actionnaires. Au début du mois, William Ackman a déclaré que sa société d'investissement Pershing Square Tontine Holdings envisageait d'acquérir 10% d'Universal avant la scission.

Les grands actionnaires partagés sur l'opération IMG

Le groupe français de médias et de divertissement contrôlé par Vincent Bolloré doit soumettre le projet de scission à ses actionnaires lors de l'assemblée générale prévue le 22 juin et certains investisseurs ont déjà exprimé publiquement des réserves.

Les fonds Bluebell Capital Partners et Artisan Partners ont ainsi jugé que l'opération désavantagerait certains actionnaires. Bluebell a même demandé à l'AMF d'enquêter sur le projet du scission d'UMG, estimant que Vivendi n'a pas été honnête avec ses actionnaires sur les termes clés de l'opération.

En revanche, Glass Lewis et ISS, les deux principales sociétés mondiales de conseil aux investisseurs, ont recommandé aux actionnaires de Vivendi d'approuver le projet de scission.

Pour sa part, Third Point s'efforce d'évaluer les implications du projet de William Ackman pour les actionnaires de Vivendi et n'a pour l'instant fait aucun commentaire en public sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.