Vivendi repropose Arnaud de Puyfontaine à la présidence de Telecom Italia

Vivendi repropose Arnaud de Puyfontaine à la présidence de Telecom Italia©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 avril 2018 à 06h25

Les différentes factions abattent leurs cartes en vue de la recomposition du conseil d'administration de Telecom Italia le 4 mai prochain. Vivendi, le principal actionnaire avec près de 24% du capital, a proposé dix candidats, dont Arnaud de Puyfontaine comme président non-exécutif, soit le même poste que celui qu'il occupait avant la démission en bloc du conseil en mars. La liste comprend aussi Amos Genish, l'actuel directeur général appuyé par Vivendi. La moitié des administrateurs proposés sont considérés comme indépendants au regard de la loi italienne. En présentant cette liste, nous avons écouté attentivement les points de vue des actionnaires et des autres parties-prenantes clés de Telecom Italia. Nous avons apporté des changements afin de renforcer la compétence technique du conseil d'administration et d'élargir son éventail d'expertises et d'opinions, assure Arnaud de Puyfontaine, qui est aussi le président du directoire de Vivendi.

La CDP au capital

De son côté, la caisse des dépôts transalpine a confirmé qu'elle allait monter jusqu'à 5% du capital de l'opérateur italien, pour peser dans le débat. La CDP entend bâtir une position de long terme dans cet actif jugé stratégique pour le pays. Cette décision intervient alors que le fonds activiste Elliott a fait convoquer une assemblée générale le 24 avril pour proposer ses propres candidats au conseil. L'investisseur, qui possède des droits sur un peu plus de 5,7% du capital, conteste la gestion des représentants de Vivendi. Il est à l'origine de la démission de huit administrateurs. Asati, une association d'actionnaires minoritaires de Telecom Italia, a apporté son soutien aux propositions d'Elliott, en exhortant les autres actionnaires à faire de même. Son courrier ne précise cependant pas quelle proportion de porteurs elle représente. Asati soutient par ailleurs le maintien d'Amos Genish aux commandes opérationnelles, eu égard à son expérience de dirigeant dans le secteur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.