Vivendi s'envole, actualité fournie

Vivendi s'envole, actualité fournie©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 09h12

Vivendi débute la journée en vive progression de 5,5% à 22,17 euros, suite aux annonces de la veille. Le groupe a annoncé un troisième trimestre plutôt dynamique, soutenu par la musique, et fait le point sur les avancées relatives justement à UMG. De plus, Vivendi a bouclé l'accord de rachat d'Editis. Credit Suisse en prend bonne note et revalorise légèrement le titre à 24,50 euros (contre 24,2 euros), les dernières informations confortant son conseil à 'surperformance'.

Croissance solide au 3ème trimestre

Le groupe a annoncé pour le troisième trimestre un chiffre d'affaires en croissance de 5,6% à taux de change et périmètre constant par rapport à la même période de 2017. Le groupe évoque de "très belles performances" de ses trois métiers principaux. Au T3, le chiffre d'affaires de Vivendi totalise 3,384 MdsE, contre 3,207 MdsE un an avant. Sur les neuf premiers mois de l'exercice 2018, le CA a atteint 9,847 MdsE, en croissance de 13,6%, en raison principalement de la consolidation d'Havas à compter du 3 juillet 2017. A taux de change et périmètre constants, le CA neuf mois a grimpé de 4,6% par rapport à la période correspondante de l'an dernier, essentiellement grâce à la progression d'Universal Music Group (+9,1%) et de Groupe Canal+ (+0,8%). Sur le troisième trimestre 2018, UMG progresse de 13,5%, Canal+ consolide de 0,2%, et Havas grimpe de 2,5% (revenu net hors Arnold).

Banques présélectionnées pour l'opération UMG

Le groupe Vivendi apporte par ailleurs des précisions concernant l'ouverture du capital d'Universal Music Group. Suite aux travaux préalables du Directoire, une quinzaine de banques ont été présélectionnées et pourraient ainsi accompagner Vivendi pour identifier un ou plusieurs partenaires stratégiques pour sa filiale Universal Music Group. Des séances de travail seront organisées avec ces banques avant la fin de l'automne pour déterminer leurs possibilités et les conditions de travail et de rémunération qui pourraient être convenues. Après ces discussions, l'objectif est de retenir au final 5 à 7 banques qui seront chargées de trouver les meilleurs partenaires pour UMG. Les chiffres de l'exercice 2018 d'UMG, qui seront annoncés le 14 février, serviront de base aux discussions. Le cash issu de cette cession pourrait être utilisé "pour un programme de rachat d'actions significatif" sous forme d'offre publique de rachat d'actions (OPRA) et de potentielles acquisitions.

Au troisième trimestre, le CA d'UMG est ressorti à 1,495 MdE (+13,5% à taux et périmètre constants). Sur neuf mois, le CA ressort à 4,123 MdsE (+9,1% à taux et périmètre constants). Pour le troisième trimestre, le CA du Groupe Canal+ ressort à 1,247 MdE, presque stable (-0,2% à périmètre et taux constants). Le CA neuf mois s'élève à 3,822 MdsE (+0,8% à taux et périmètre constants). Havas affiche au T3 un CA de 535 ME et un revenu net de 525 ME. A neuf mois, le CA totalise 1,587 MdE et le revenu net 1,545 MdE.

Acquisition d'Editis

Vivendi a conclu par ailleurs ce jour l'accord d'acquisition de 100% d'Editis, deuxième groupe d'édition français, avec Grupo Planeta, faisant suite aux négociations exclusives entamées le 30 juillet. La valeur d'entreprise retenue est de 900 ME. Editis compte une cinquantaine de maisons d'édition (Nathan, Bordas, Robert Laffont, Presses de la Cité, Julliard, XO, Plon, Perrin, Pocket, Belfond ou Le cherche midi) et de nombreux auteurs à succès (Marc Levy, Michel Bussi ou Raphaëlle Giordano). En 2017, Editis a généré un chiffre d'affaires d'environ 750 ME et un EBIT récurrent d'environ 60 ME. En France, relève Vivendi, l'industrie du livre est le premier marché culturel en matière de revenus (6 milliards d'euros en 2017). L'acquisition d'Editis enrichira les capacités créatives de Vivendi pour développer de nouveaux projets éditoriaux et de nouveaux types de contenus et pour déployer des franchises à l'international... L'avis favorable des instances représentatives du personnel de Vivendi a été obtenu le 13 septembre et celui des IRP d'Editis le 8 novembre. L'opération doit faire l'objet d'une autorisation de l'Autorité de concurrence française. La finalisation est attendue fin 2018 ou début 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.