Vivendi "satisfait" de la nomination d'Amos Genish comme CEO de Telecom Italia

Vivendi "satisfait" de la nomination d'Amos Genish comme CEO de Telecom Italia
Le logo de Vivendi, pris sur l'entrée principale du siège à Paris.

Boursier.com, publié le mardi 08 mai 2018 à 07h09

Vivendi s'est dit satisfait dans un communiqué de la nomination d'Amos Genish comme CEO de Telecom Italia par le Conseil d'administration qui s'est réuni lundi. Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia avec 23,94% des actions ordinaires, a réaffirmé au passage son engagement industriel de long terme à l'égard de l'opérateur télécoms.

Vivendi soutient le plan industriel 2018-2020 présenté par Amos Genish le 12 mars 2018, et voté à l'unanimité par le Conseil. "Il veillera attentivement à ce que le plan soit mis en place dans son intégralité et dans toute sa cohérence, et il surveillera que les mesures engagées pour améliorer la rentabilité de l'opérateur et qui portent déjà leurs fruits, soient poursuivies".

Solutions de court terme

Rappelons que la liste présentée par le fond activiste Elliott a obtenu vendredi les 2/3 des sièges au conseil d'administration de Telecom Italia, affaiblissant l'influence que détenait jusque-là Vivendi, premier actionnaire de l'opérateur télécoms italien. 49,84% des actionnaires présents à l'assemblée ont ainsi voté en faveur de la liste d'administrateurs indépendants d'Elliott, tandis que 47,18% ont voté pour celle de Vivendi.

Vivendi qui reproche à Elliott de chercher des solutions de court terme, avait demandé aux actionnaires de soutenir la stratégie d'Amos Genish qui prévoit notamment de gros investissements dans le contenu numérique, une modernisation de l'organisation interne et un plan pour ramener la note de crédit du groupe en catégorie non spéculative.

Vivendi entendait veiller attentivement à ce qu'Amos Genish reçoive des administrateurs proposés par le fonds activiste américain Elliott "toutes les assurances et garanties que le plan industriel 2018-2020 puisse être mené à bien dans son intégralité et dans toute sa cohérence" avait déclaré le groupe tricolore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.