VOGO : nouvelle évaluation positive du test salivaire par la Haute Autorité de Santé

VOGO : nouvelle évaluation positive du test salivaire par la Haute Autorité de Santé©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 25 janvier 2021 à 21h14

Le 23 janvier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis une nouvelle évaluation positive des tests RT-PCR salivaires, permettant d'envisager un prochain élargissement de leurs indications.

Cette évaluation s'appuie sur l'étude de 64 essais regroupant 18.931 patients.

A l'occasion de cette publication, la HAS lève également l'obligation de contrôler les tests positifs réalisés par tests salivaire RT-LAMP par un test RT PCR.

Un nouvel avis est attendu, il viendra prochainement préciser les conditions de réalisation des tests salivaires, leurs indications et leur place dans la stratégie de prise en charge de l'infection de SARS-CoV-2.

En septembre 2020, la HAS avait défini les premières indications pour l'utilisation des tests salivaires. Le 28 novembre 2020, elle recommandait l'utilisation et le remboursement du test EasyCOV chez les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable mais précisait qu'un résultat positif devait être confirmé par une RT PCR salivaire, précision qui est maintenant levée. Cette nouvelle évaluation vient encore renforcer la reconnaissance des performances diagnostiques du test et permet d'envisager un élargissement de son utilisation.

Mois après mois, le test EasyCOV renforce sa position parmi les examens de biologie médicale au coeur des stratégies de diagnostic et de dépistage de la Covid-19. Le consortium qui développe et commercialise le dispositif, formé par la société de biotechnologie SkillCell (groupe ALCEN), le laboratoire SYS2DIAG (CNRS/ALCEN) et la société VOGO se félicite de cette nouvelle avancée.

Pour rappel, EasyCOV est un test de détection de l'ARN viral plus simple et plus rapide (40 min) que les tests RT-PCR .La technique RT-LAMP sur laquelle est basée EasyCOV permet d'amplifier l'ARN viral puis de révéler son éventuelle présence dans un échantillon salivaire après deux périodes de chauffe, respectivement de 10 minutes à 80oC puis de 29 minutes à 65oC. L'accès aux résultats s'appuie sur une application numérique par lecture colorimétrique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.