Volkswagen réveille l'automobile européenne

Volkswagen réveille l'automobile européenne
Volkswagen logo

Boursier.com, publié le lundi 20 novembre 2017 à 13h30

Le marché européen tente un rebond à la mi-journée, emmené par un compartiment automobile dont l'indice sectoriel affiche un gain supérieur à 1%, grâce à de bonnes performances des Allemandes Volkswagen (+3,6% à 164,45 euros), Porsche (+2,7% à 54,20 euros), des Françaises Renault (+2% à 86,70 euros) et Faurecia (+1,5% à 62,14 euros) et de l'Italienne Ferrari (+1,1% à 93,50 euros).

C'est Volkswagen qui a mis le feu aux poudres. Le groupe allemand propriétaire de la marque éponyme, d'Audi, de Seat, de Skoda ou encore de Lamborghini a relevé ses prévisions à l'horizon 2020, en visant d'ici là une croissance de 25% de ses revenus et d'au moins 25% de son résultat opérationnel. Jusqu'à présent, le curseur était placé à 20% de croissance des ventes et 25% de hausse du résultat opérationnel. Les analystes sont satisfaits des annonces du jours, pas tant pour leur impact purement financier que parce qu'elles prouvent que VW a su se dépêtrer du scandale des émissions polluantes en un temps record. Une situation presque incroyable après les révélations accablantes sur le trucage des tests de pollution dont le constructeur s'est rendu coupable. Les consommateurs ne semblent pas tenir rigueur au groupe, du moins pas autant que les investisseurs. L'action, proche de 165 euros aujourd'hui, n'est pas si éloignée de ses cours à la veille des révélations en septembre 2015 (168 euros à l'époque). Mais dans le même temps, le DAX a repris 27%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.