Voltalia : le résultat net fait fois 6

Voltalia : le résultat net fait fois 6©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 mars 2018 à 23h47

Les revenus 2017 de Voltalia sont ressortis en hausse de +42%, atteignant 180 millions d'euros. À taux de change constant, les revenus consolidés progressent de +36 % par rapport à 2016. Cette croissance est rentable, avec une hausse de l'EBITDA de 43% à 71,6 ME. À taux de change constant, la hausse s'établit à 33%.

Les dotations aux amortissements et provisions doublent. Cette progression résulte de la mise en service de nouvelles centrales en 2017 et inclut, à compter du 1er juillet, la première contribution de SMG, dont les turbines étaient auparavant en mode de préservation.

Le résultat financier (principalement des coûts de financement) affiche une hausse de 26%, inférieure à la hausse de l'EBITDA, grâce aux conditions de financement plus favorables au Brésil.

La hausse de la charge d'impôt résulte de l'amélioration de la performance, notamment au Brésil.

Le résultat net augmente (x6), les intérêts minoritaires passant de (1,1) million d'euros à 2,9 millions d'euros.
La stratégie de suspension de contrats du Groupe au Brésil 6 a principalement profité aux parcs éoliens logés dans des filiales comportant des partenaires minoritaires. Le résultat net part du groupe est en baisse par rapport à l'exercice précédent, avec un second semestre 2017 positif venant compenser un démarrage lent au premier semestre.

Perspectives

Nouvelle organisation commerciale pour l'exploitation maintenance (O&M) et la construction (EPC)

Voltalia intensifie sa démarche commerciale et accélère la réorganisation de sa structure de ventes. D'une part, le Groupe va intensifier la vente de projets à construire. D'autre part, l'organisation des ventes de services passe d'un modèle à deux équipes dédiées aux ventes EPC et O&M respectivement, à une organisation transversale servant les marchés par type de clients plutôt que par zone géographique. Cela permettra de mieux comprendre et couvrir les besoins des clients et d'offrir en définitive un meilleur niveau de service. Cette nouvelle organisation contribuera également à renforcer les synergies et le potentiel de ventes croisées entre les activités Développement, EPC et O&M.

Renforcement de l'offre Voltalia pour les sites isolés

L'innovation joue également un rôle important dans la création d'opportunités nouvelles pour Voltalia. Le Groupe a développé une expertise en matière de développement de solutions hybrides sur des sites isolés afin de répondre aux besoins d'infrastructure et d'accès à l'énergie. Les premiers projets de ce type proposés par Voltalia se situent au Brésil et en Guyane française. Par exemple, pour le projet Oiapoque remporté en 2014, le Groupe a conçu et mis en oeuvre une solution hybride afin de fournir de l'électricité au site isolé d'Oiapoque, une ville de 24.000 habitants non reliée au réseau électrique national. Depuis la mise en service de la première tranche en 2015, Voltalia a pris l'initiative de construire une centrale solaire dont la production remplace en partie celle de la centrale thermique.

En début d'année 2018, Voltalia a annoncé la signature d'un contrat de 10 ans pour l'approvisionnement en énergie de tours télécoms au Myanmar, dont 80% non reliées au réseau électrique national. Dans le cadre de ce projet, Voltalia propose une solution hybride avec des batteries.
Cette offre permet à la Société non seulement d'offrir l'accès à l'électricité aux populations locales mais également de proposer des infrastructures de production d'énergie plus propres afin de répondre à la fois aux exigences en matière de développement socio-économique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L'expertise sur site isolé est essentielle dans bon nombre de pays où Voltalia souhaite accélérer son développement.

Ambition confirmée pour 2020

En 2018, la capacité installée consolidée totale devrait augmenter légèrement. Le niveau des prix au Brésil devrait encore être déterminant, avec un autre impact positif découlant de nouvelles suspensions de contrat, cette fois sur un nombre plus faible de centrales. S'agissant de l'activité Services, les équipes resteront largement mobilisées sur les projets du Groupe, avec le lancement de la construction d'une série de nouveaux projets, tandis que les ventes aux clients tiers devraient augmenter progressivement.

À moyen terme, le Groupe dispose d'une très bonne visibilité sur plus de 90 % de la capacité installée consolidée à 1 GW prévue d'ici fin 2020. Outre les 508 MW atteints en fin d'année 2017, 411 MW sont soit en cours de construction, soit à un stade de développement avancé. Les projets sont basés en Amérique Latine (45 %), en Europe (24 %) et en Afrique (31 %).
Les 10% restant pour l'atteinte du gigawatt seront issus du portefeuille de projets en développement, qui s'établit à 3,4 GW contre 2,7 GW à fin 2016 (+26%).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU