Voltalia : remonte encore

Voltalia : remonte encore
bourse

Boursier.com, publié le lundi 29 mars 2021 à 10h56

Voltalia grimpe encore de près de 4% ce lundi à 22,75 euros, alors que le ministère de l'Infrastructure et de l'Energie albanais a indiqué que Voltalia avait remporté un projet solaire de 100 MW à Durrès, au centre ouest du pays. 70% de l'électricité produite par cette unité sera vendue au prix de 29,89 euros/MWh à travers un contrat de 15 ans, le solde sera vendu au sport sur le marché. Ce projet s'ajoute à celui remporté en mai 2020 en Albanie (Karavasta, 140 MW solaire, 50% vendus à 24,89 euros/MWh sur 30 ans). "Second projet significatif en Albanie, avec un tarif légèrement supérieur et une part plus importante des revenus sécurisée, mais un contrat plus court. L'Albanie, avec 240 MW, représente près de 10% de l'objectif de capacité installée et en construction de Voltalia fin 2023 (2,6GW)" souligne Portzamaprc qui conserve le dossier.

Voltalia grimpe encore de près de 4% ce lundi à 22,75 euros, alors que le ministère de l'Infrastructure et de l'Energie albanais a indiqué que Voltalia avait remporté un projet solaire de 100 MW à Durrès, au centre ouest du pays. 70% de l'électricité produite par cette unité sera vendue au prix de 29,89 euros/MWh à travers un contrat de 15 ans, le solde sera vendu au sport sur le marché. Ce projet s'ajoute à celui remporté en mai 2020 en Albanie (Karavasta, 140 MW solaire, 50% vendus à 24,89 euros/MWh sur 30 ans).
"Second projet significatif en Albanie, avec un tarif légèrement supérieur et une part plus importante des revenus sécurisée, mais un contrat plus court. L'Albanie, avec 240 MW, représente près de 10% de l'objectif de capacité installée et en construction de Voltalia fin 2023 (2,6GW)" souligne Portzamaprc qui conserve le dossier.

Le groupe a publié des revenus sur l'année écoulée ressortant à 233,5 millions d'euros, en forte progression de 55% à taux de change constants et de +33% à taux de change courants. Comme annoncé précédemment. L'activité a été portée par l'accélération des mises en service de nouvelles centrales et par une excellente dynamique des services auprès des clients tiers. La part des revenus hors Brésil a progressé, passant de 42% en 2019 à 52% en 2020. L'EBITDA consolidé s'est établi à 97,5 millions d'euros, en hausse de 88% à taux de change constants et +50% à taux de change courants, grâce à une double progression de la rentabilité de l'activité Ventes d'énergie et des Services pour clients tiers. La croissance a aussi permis de mieux amortir les coûts fixes. Il en résulte une croissance substantielle de la rentabilité avec une marge d'EBITDA de 41,7% des revenus contre 37,1% en 2019 (+4,6 points).

Tout comme au premier semestre 2020, le second semestre a été impacté par un effet ressource négatif, essentiellement lié à un niveau de vent au Brésil inférieur à la moyenne long terme (-3,6 millions d'euros à l'échelle du groupe sur le second semestre). L'EBITDA 2020 normatif ressort ainsi à 101,1 millions d'euros, en ligne avec l'objectif annoncé par le groupe.
Le bénéfice net part du Groupe est ressorti à 7,9 millions d'euros, multiplié par 3,7 à taux de change constants et en hausse de +71% à taux de change courants par rapport à 2019.
Le groupe indique avoir atteint ses objectifs 2020, avec une capacité installée de 1,015 gigawatts (+50%), une capacité sous gestion pour les clients tiers de 2,4 gigawatts (x5 comparé à fin 2019) et un EBITDA normatif de 101,1 millions d'euros. Il confirme ses objectifs 2021 et ses ambitions 2023. L'objectif 2021 d'EBITDA normatif est de 170 millions d'euros. Les ambitions 2023 comprennent une capacité en exploitation et en construction, déjà totalement sécurisée, de 2,6 gigawatts, pour un EBITDA normatif de 275 à 300 millions d'euros.

Enfin, Voltalia insiste sur sa structure financière robuste et sa visibilité long terme renforcée, avec un levier d'endettement maîtrisé (55%) et une trésorerie substantielle à fin 2020 (220 millions d'euros), encore renforcée par l'Océane verte émise en janvier 2021. Les revenus futurs sous contrats sont de... 6,5 milliards d'euros (28 fois les revenus 2020). Le portefeuille de projets en développement est de 9,7 gigawatts (+24% depuis fin 2019).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.