Voltalia : remporte 64 MW de nouveaux projets éoliens au Brésil

Voltalia : remporte 64 MW de nouveaux projets éoliens au Brésil
Eolienne-Energie-Ecologie

Boursier.com, publié le lundi 18 décembre 2017 à 19h50

Voltalia a remporté 64 MW dans le cadre des enchères électroniques organisées le 18 décembre par le régulateur brésilien.

Remportés dans le cadre des enchères nationales A-4 organisées par l'ANEEL, les projets éoliens de Vila Paraíba II (32 MW) et Vila Paraíba III (32 MW) représentent un total de 64 MW, soit 100% des projets éoliens lauréats. Le contrat de 20 ans prévoit une mise en service au plus tard le 31 décembre 2020. Ces deux projets se situent dans le cluster de Sera Branca (Etat du Rio Grande do Norte) développé par Voltalia grâce à son solide ancrage dans la région. Le cluster intègre les sites éoliens en production d'Areia Branca (90 MW), Vamcruz (93 MW), Vila Pará (99 MW) ainsi que Vila Acre (27 MW).

Ces enchères sont les premières depuis celles de 2015 ; Voltalia avait alors remporté le projet de Vila Acre. Voltalia participera également aux prochaines éditions, prévues le 20 décembre prochain et en avril 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Voltalia : remporte 64 MW de nouveaux projets éoliens au Brésil
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Migrants : des maires, dont Juppé et Aubry, dénoncent un manque de moyens
    Statut : refusé Il y a 22 heures le 17 12 2017 à 13 44

    heureusement que notre constitution est dotée du principe de précaution et face aux manques de moyens dont se plaignent les maires quant à l'accueil des migrants il faut stopper leur arrivée sur notre sol pour éviter de les placer dans une situation à risques.

    Si notre pays n'était classé dans une liste comme " enfer fiscal" il serait certainement possible de demander encore plus aux contribuables mais dans la situation actuelle , c'est prendre des risques d'explosion .

    Enfin moi ce que j'en dis.