Wall Street à l'équilibre ou presque

Wall Street à l'équilibre ou presque
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le mardi 13 avril 2021 à 10h55

Wall Street n'affiche pratiquement pas d'évolution avant bourse ce mardi. Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq sont ainsi attendus stables. Le baril de brut WTI avance de 0,3% sur le Nymex à près de 60$, alors que le Brent de la mer du Nord pointe à 63,5$. L'once d'or rend 0,3%. L'indice dollar est stable face à un panier de devises de référence. Le bitcoin, lui, s'adjuge encore près de 3% sur 24 heures sur Bitfinex à près de 62.400$ !

Wall Street n'affiche pratiquement pas d'évolution avant bourse ce mardi. Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq sont ainsi attendus stables. Le baril de brut WTI avance de 0,3% sur le Nymex à près de 60$, alors que le Brent de la mer du Nord pointe à 63,5$. L'once d'or rend 0,3%. L'indice dollar est stable face à un panier de devises de référence. Le bitcoin, lui, s'adjuge encore près de 3% sur 24 heures sur Bitfinex à près de 62.400$ !

Dans l'actualité économique américaine, l'indice des prix à la consommation du mois de mars sera communiqué à 14h30 (consensus +0,5% en comparaison du mois antérieur ; +0,2% hors alimentaire et énergie). Patrick Harker, Mary Daly, Esther George, Raphael Bostic et Thomas Barkin de la Fed auront leur mot à dire aujourd'hui à l'occasion de diverses interventions.

Les marchés restent globalement soutenus par les politiques budgétaires de relance et les largesses des banques centrales. Les craintes liées à l'inflation ne submergent pas les bourses. Pourtant, sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond américain à 10 ans se tend à 1,69% ce jour contre 2,35% environ pour le '30 ans'.

La saison des publications financières trimestrielles débute dans le calme les jours prochains à Wall Street, avec notamment Schwab, Fastenal, JP Morgan, Bed Bath & Beyond, Wells Fargo, Goldman Sachs, Alcoa, Delta Air Lines, Rite Aid, Bank of America, BlackRock, US Bancorp, Citigroup, UnitedHealth, PepsiCo, Bank of New York Mellon, State Street, Morgan Stanley ou encore PNC Financial. Comme toujours, ce sont donc les valeurs financières qui vont ouvrir le bal.

Ailleurs dans le monde, les chiffres britanniques publiés ce matin sont contrastés. Le PIB local est ressorti inférieur aux attentes, mais la production industrielle a été conforme au consensus, avec une production manufacturière supérieure aux prévisions. La production industrielle italienne a déçu. L'excédent commercial chinois s'est quant à lui fortement réduit, avec le ralentissement de la croissance à l'export et le rebond des importations.

Dans l'actualité sanitaire, l'Union européenne poursuit son offensive contre AstraZeneca à propos des livraisons. Angela Merkel a averti quant à elle au sujet de la troisième vague actuelle de l'épidémie de coronavirus, qui pourrait être la plus forte. Le Royaume-Uni ne semble pour sa part pas encore sorti d'affaire, puisqu'il a fait état de nouvelles infections au plus haut depuis le 1er avril, malgré le déploiement intensif des vaccins.

Enfin, les opérateurs apprécient toujours la perspective du nouveau plan de relance de l'administration Biden visant en particulier les infrastructures, alors même que le déficit budgétaire US a atteint 660 milliards de dollars en mars contre 119 milliards un an plus tôt !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.